Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juin 2014 6 21 /06 /juin /2014 06:18

DE LA LIMACE DANS LE KAWA

1.
J'me sens tellement lent qu'c'est pas possible autrement, c'matin, il devait y avoir de la limace dans mon kawa.

2.
Faudra que je songe un jour à écrire les aventures de Achille Lebouillant.

3.
Tant que j'y pense : "faudra que je songe un jour", drôle d'expression tout de même.

4.
"Laisse-moi des périls"
(Racine, "Andromaque", III,1, v.784 [Oreste])

5.
Laisse-moi des périls, c'est pas pour m'y mettre, c'est pour offrir.

6.
Je me demande de quoi pourrait bien parler un traité qui commencerait par : "La connaissance n'est pas possible."

7.
Horace Silver est parti jouer du piano pour l'infini. Un mois après mon père. Lui jouera-t-il "Song For My Father" ?

8.
"Je recherche la compagnie des esprits" aurait déclaré Lana Del Rey. Quand donc nous rencontrons-nous, ma chère Lana ?

9.
Des fois je me clair-obscure le nocturne; remarquez, je peux le faire aussi avec le diurne; mais ça fait tout de suite moins lunairement singulier.

10.
Non, je ne reprendrai pas l'enquête en outsider alcoolique ! On sait comment ça finit ces trucs là : Une balle dans le dos qu'on s'écroule dans le dur de la nuit et le cru de la pluie, les yeux mouillés de la journaliste, et la chanson triste du générique.

11.
Dans le temps, y en a qui pogotaient; i se secouaient les burnes histoire de se remuer les morbacs.

12.
Quand je me recèle les pires vilenies, je creuse un trou dans mon être avec la pelle de mon âme, et j'les y flanque, les agitées d'la langue.

13.
"Merde alors. Depuis le temps que le réel m'emmerde..."
(Alexandre Gamelin, "Les Inrockuptibles" n°967, p.10)

14.
Entendu, réinterprété par Philippe Katerine, un tube d'il y a qui dit à un moment :
"Comme une clope dans un paquet d'clopes
Comme une frite dans un cornet d'frites"
Et puis quoi ?... Comme un coeur dans une crise cardiaque ?

15.
Des fois, je me remarque et je me dis : "Ah, tiens..."

16.
Des fois, je note que la langue s'affole, comme si un vent soudain se levait dans l'herbe des syllabes.

17.
Des fois, j'ai l'impression de pulluler au soleil; je souffle alors, et de mes naseaux jaillissent des flammes à faire le vide.

18.
Je ne crois pas que cela soit une bonne idée d'imaginer une version du Petit Chaperon Rouge où Mère-Grand boufferait le loup.

19.
Des fois, j'aimerais avoir une baguette à faire le vide; y aurait tout de suite moins d'cons autour.

Patrice Houzeau
Hondeghem, le 21 juin 2014.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche