Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juin 2014 7 08 /06 /juin /2014 23:06

ET L'ON SE SALUE ET L'ON FEINT

1."Et l'on se salue, et l'on feint..."
(Jules Laforgue, "Célibat, célibat, tout n'est que célibat")

2.
Des fois, le Sphinx, i s'en remémore, des mimeries devant ses crocs... ça danse en éclats... Ruisselet qui mime fleuve ne gonfle que par reflets.

3.
"Prolixe et monocorde,
Le vent dolent des nuits"
(Jules Laforgue, "Autre Complainte de l'orgue de barbarie")

4.
Des fois, le Sphinx s'évoque le prolixe et le monocorde des réponses vaines; du vent, du vent dolent qui s'en va par sa nuit.

5.
Des fois, le Sphinx versifie comme un peintre du dimanche :
"O le fleuve noir est plein de mains blanches !
Et de bagues qui brillent sous la lune saignante..."

6.
Des fois, dans son sommeil, le Sphinx entend des voix
Austé dudé, a leuou lamor
Au sté du dé, a leuou la mort
A l'heure ouverte, la mort apporte sa clé.

7.
"cerveau confit" : tête de lard.

8.
"Et voici que des bleus sous-bois ont miaulé
Les mille nymphes"
(Jules Laforgue, Le Concile féerique" [Le Choeur])

9.
"Et celle dont l'âme est gris perle"
(Jules Laforgue, "Le Concile féerique" [L'Echo])

J'aime qu'à l'âme on allie le gris de la perle, même si ça fait huître.

10.
"En vain vous espérez qu'un dieu vous le renvoie"
(Racine, "Phèdre", II,3, v.625 [Phèdre])

C'est que l'existence n'est pas une partie de volley-ball avec le trépas pour filet.

11.
"Ne souffrons pas que Phèdre, assemblant nos débris"
(Racine, "Phèdre", V,1, v.1368 [Hippolyte])

J'imagine bien la longue longiligne à tête tragique de traits tirés partout, ramassant au ramasse-poussière, à la pelle, à la brouette, des tas de débris de tas de gens éparpillés par le passage du Sphinx.

12.
"Les océans soudain sèchent leurs flots hurleurs"
(Jules Laforgue, "Résignation")

13.
Sur le fil tendu de l'horizon, pincé d'soleil, les flots hurleurs sèchent leurs grands linges claquants.

14.
Un jour, y a plus personne; le buffet a bouffé grand-mère.

Patrice Houzeau
Hondeghem, le 8 juin 2014

Partager cet article

Repost 0
Published by PATRICE HOUZEAU - dans notes sur le grand Jules
commenter cet article

commentaires

Recherche