Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juin 2014 6 14 /06 /juin /2014 19:44

SANS AUCUNE PREUVE CERTAINE

1.
On ne se voit que tel qu'on se pense. Berlue identitaire.

2.
"histoire de causer pour ne pas me taire"
(San-Antonio/Frédéric Dard, "Baise-ball à La Baule")

Oui qu'nous causons pour ne pas nous taire; pour nous consoler du silence et du froid qui guettent l'être, nous faisons bruisser nos syllabes comme si c'étaient les ailes du Phénix.

3.
"tellement qu'ils sont encore plus moches et haïssables, tous, sous leurs pébroques et leurs impers."
(San-Antonio/Frédéric Dard, "Baise-ball à La Baule")

4.
La misanthropie se nourrit plus des aléas du climat qu'elle se soucie de la misère du monde.

5.
"Et Lui et moi sommes parfaitement seuls."
(Henri Michaux, "Bonheur")

6.
Le dieu unique est un bon moyen, pour chacun d'entre nous, de rester seul dans la multitude.

7.
Y eut-il un âge de l'humain où les dieux étaient plus nombreux que les bipèdes ?

8.
Plus nous sommes, plus se précise la figure d'un dieu unique, terrible et ratiboiseur, le dieu des homicides, des massacres et des banquiers.

9.
Le réel n'existe pour nous que "sans aucune preuve certaine". Sinon, quelle panique !

10.
Nos mémoires tiennent plus du cimetière que du vivarium.

11.
L'Europe, quelle merveille ! Des tribuns enthousiastes nous offrent l'illusion d'un bonheur possible des peuples, cependant que nous entretenons soigneusement les conflits lointains qui nous font vivre.

12.
A mon avis, le monde se nourrit plus de la haine et du commerce des armes que du tourisme et du sourire de Mona Lisa.

13.
Technologie et administration, voilà les merveilles qui nous dispensent de dieu et soumettent l'autre à nos processus, nos protocoles, notre humanisme.

14.
L'alibi de la culture est parfois un moyen formidable de copieusement ennuyer les autres tout en s'en mettant plein les fouilles.

15.
"sans aucune preuve certaine"
(Gaston Leroux, "Le Mystère de la chambre jaune")

"c'est-à-dire sans qu'on pense pour cela qu'il y ait en soi"
(Descartes)

16.
"On a beau lire les bons livres, et voir le grand monde..." (Le Père Bouhours)

17.
"On a beau lire les bons livres, et voir le grand monde", on n'est qu'os, et à cause qu'on écosse, que fantôme, bouh.

18.
"The circles of the stormy moon"
(T.S. Eliot)

C'est juste pour finir sur une note bizarre genre cercles de nuées hula-hoopant lentement autour de la lune cependant que le chevalier Orage remet son grimpant.

Patrice Houzeau
Hondeghem, le 14 juin 2014

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche