Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 octobre 2014 6 18 /10 /octobre /2014 16:47

LE DOUBLE DE L'ETRE SE TROUVE DANS LA BOITE A GENS
1.
Le double de l'être se trouve dans la boîte à gens. Le dialoguiste qui arrivera à placer c'te phrase dans une situation - parole ! je lui vends mon chapeau !
2.
"J'avais dû, sans m'en douter, dire des choses formidables."
(Gaston Leroux, "Le Mystère de la chambre jaune")
3.
Du reste, je ne doute pas que bien des gens disent des choses formidables, mais comme je ne les vois ni ne les entends, peu m'importe !
4.
"Tout est possible devant un pareil mystère."
(Gaston Leroux, "Le Mystère de la chambre jaune" [Sainclair])
Et ce "Tout", c'est nous !
5.
"Si le cadavre parle, fis-je, cela va devenir intéressant"
(Gaston Leroux, "Le Mystère de la chambre jaune" [Sainclair])
And now, let the Grateful Dead speak !
6.
Je me demande si les matins qui suivent les nuits énigmatiques portent sur leur visage un air de mystère, ou s'ils préfèrent jouer les clairs indifférents.
7.
"le matin même qui suivit cette nuit énigmatique"
(Gaston Leroux, "Le Mystère de la chambre jaune")
8.
"Le matin même qui suivit cette nuit énigmatique", elle avait une parfaite tête de Picasso, avec tous ses yeux.
9.
Il faudra que je me procure les Oeuvres Complètes de Gaston Leroux; c'est épatant, le surréalisme de c'te scribure-là !
10.
Il vient un moment où tous les disques qu'on met, ou presque, se révèlent être joués par des fantômes.
11.
Le théâtre révéla le masque, la photographie l'ectoplasme, et le disque prouva l'existence du Grateful Dead.
12.
"Grateful Dead for ever !" lança le squelette au guitariste.
13.
Non, Monsieur Houzeau, Nina Hagen et Frank Zappa n'ont jamais chanté ensemble une version psychédélire de "La Fille du Père Noël", même pas en rêve, et même pas si c'est dommage.
14.
"Elle nous regarde maintenant... mais de loin... comme si nous n'étions pas dans sa chambre... "
(Gaston Leroux, "Le Mystère de la chambre jaune")
15.
Ainsi les fantômes nous voient-ils, comme si nous n'étions pas chez nous.
16.
"C'est au carrefour de ces deux galeries"
(Gaston Leroux, "Le Mystère de la chambre jaune")
Voilà un début de phrase qui annonce bien des escaliers.
17.
- "Oui; ce cadavre est tout à fait "croyable", maintenant."
(Gaston Leroux, "Le Mystère de la chambre jaune" [Rouletabille])
18.
Le cadavre, des fois, on le croit pas, et pis des fois on le croit, surtout quand il donne des précisions, des circonstances...
19.
"et il paraissait fort occupé à compter des minutes"
(Gaston Leroux, "Le Mystère de la chambre jaune")
20.
"et il paraissait fort occupé à compter des minutes", des fois qu'il en perdrait...
Patrice Houzeau
Hondeghem, le 18 octobre 2014.

Partager cet article

Repost 0
Published by PATRICE HOUZEAU - dans LEROUX ET LEBLANC
commenter cet article

commentaires

Recherche