Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 novembre 2014 6 22 /11 /novembre /2014 16:57

PETITES GOTHIQUES FEERIES

1.
Face-de-brouillard
On le confondait avec un cauchemar
Voulait-on le dissiper
Il persistait
Coups de balai
On lui flanquait.

2.
Miss s'ennuie; elle n'a plus de fruits empoisonnés à distribuer aux petits vieux du quartier. Et puis, à vrai dire, des petits vieux, il n'en reste plus beaucoup.

3.
Jeune-Neige aime le sang
C'est intéressant
Toutes ces gouttes
Qui tombent sur la route
Où je suis tombée
Et puis ça fait de jolis reflets
Au clair de sabre.

4.
Fille fenêtre
Reste à haïr les passants
Elle voudrait de tout son être
Tomber et en se brisant
Décapiter tous ces gens
Qui passent et repassent
Librement
Dans l'espace
De sa vue.

5.
Je fais de petites choses car je n'en sais point faire de grandes, dit-il au géant méprisant.

6.
La rue hurlante
Pour la calmer
Il faut lui jouer lente
Valse du chat crevé.

7.
Dans le manoir d'à-côté
Ils ont fini dit-on par embaucher
Un avaleur de fantômes
Il est toujours rond comme une pomme
Et sans cesse Ouh-ouh
Qu'il hoquète Ouh-hou.

8.
Miss Aragne est très soigneuse et tisse de jolis voiles dont elle couvre méticuleusement les têtes tranchées de ses amants.

9.
L'assassin sans bouche, toujours il fourre dans les poches de ses victimes une poignée de langues. De quoi faire causer.

10.
La jeune fille à la carte
On la sert avec la tarte
Sauf que des fois elle sort un poignard
Et vous le plante dans le lard.

11.
Quant à la battante
Ne vous en approchez pas
Elle vous flanquerait une de ces trempes
A n'en pas rattraper ses pas.

12.
Lumière-Noire a le cafard
Même plus un quignon de chandelle
Et plus un liard
Pour s'acheter sa soupe aux étincelles.

13.
Il est si petit Monsieur Coeurdeboeuf
Et aussi chauve qu'un œuf
Que quand il met une moumoute
On dirait un mammouth.

14.
Doigt-de-blues
Attire tant de guitares
Que c'en est un cauchemar
Elles se déchirent
Elles se jalousent
C'est tellement d'pire en pire
Et il en est si harcelé
Qu'il s'est résigné
A laisser la sèche
Pour se mettre aux claquettes.

15.
A force de boxer des spectres, on finit par avoir du monde au grenier.

16.
Les tarots mettent nos mains dans leurs poches, et tout le reste de nous.

17.
Comme il avait des yeux partout
Il voyait tous les coups
Venir et tous les coups
Parait Il fallut tout
Un escadron de perceur de trous
Pour en venir à bout.

18.
La fille chouette
Reste sur sa branche
Elle a des couettes
Noires et cendres
Une jupe noire et cendre
Et des mains noires et cendres
Qui s'allongent
Se prolongent
Dans les plis de ses plumes.

19.
L'épi de la lune
Tourne tourne dans les yeux ronds
De la fille chouette
Qui pousse ses ouh-ouh
Tout au fond de la nuit.

20.
Le fantôme La Rue est invisible et diurne. Il en profite pour se confondre avec la Rue de la Réalité, où, régulièrement, il engloutit un bus ou deux; ça fait comme un éclair dans une bouche. Nous n'en parlons jamais.

Patrice Houzeau
Hondeghem, le 22 novembre 2014.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche