Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mars 2015 4 05 /03 /mars /2015 08:12

IL FAUT SORTIR DU BOIS ; LES LOUPS MONTRENT LEURS CROCS

 

1.

« un peuple renfermé dans une ville, où tout ce qu'il y a d'odieux devient plus odieux encore »
(Montesquieu, « De l'esprit des lois »)

Voilà qui aurait dû faire réfléchir les irresponsables qui ont pondu villes nouvelles, grands ensembles, zup, zac et culs-de-sacs, puis ont tenté de rentabiliser leurs méfaits architecturaux par le regroupement familial.

2.
La seule chose qui sauve François Hollande de l'inefficacité absolue, c'est sa détermination à intervenir militairement dans les pays menacés par les sectes jihadistes.

3.
Il ne sert à rien de reprocher aux tombes d'avoir trop fumé, trop bu, trop baisé.

4.
Prescience de la société de consommation dans ce passage de « L'Esprit des lois » :

« Les bonnes républiques grecques avaient, à cet égard, des institutions admirables. Les riches employaient leur argent en fêtes, en chœurs de musique, en chariots, en chevaux pour la course, en magistrature onéreuse. Les richesses y étaient aussi à charge que la pauvreté. »
(Montesquieu, « De l'esprit des lois »))

5.
Objectivement, tout Français qui part se battre dans les rangs des jihadistes est un traître à la patrie. Que certains d'entre eux soient mineurs en dit long sur l'échec de notre modèle républicain à contrecarrer les propagandes fascisantes.

6.
L'Histoire n'est pas la diachronie de la lutte des classes, mais le récit du combat désespéré du singulier contre l'anonymat.

7.
Il est probable que l'influence de plus en plus nette de l'extrême-droite dans la vie politique française ouvrira des bouches et serrera des poings.

8.
Entendu parler d'un tronçon d'autoroute sur lequel l’État avait installé 12 radars sur 18 kms ! A ce niveau, ce n'est plus de la sécurité routière, c'est du racket.

9.
« On n'y juge pas les actions des hommes comme bonnes, mais comme belles ; comme justes, mais comme grandes ; comme raisonnables, mais comme extraordinaires. »
(Montesquieu, « De l'esprit des lois »)

L'ogre de l'Histoire a la gueule pleine de chairs ; mais ce qui compte, c'est la légende, le storytelling, l'esthétique.

10.
Négociations avec Bachar el-Assad : Il y aura toujours de bonnes âmes pour négocier avec le diable. C'est ce qu'il ne faut faire qu'avec ruse et sans perdre le but final : se débarrasser de l'illégitime au profit du légitime.

11.
La crise économique de 2008 a sans doute joué un rôle non négligeable dans les conflits actuels. Il n'y a que dans les périodes de grande prospérité que l'on peut espérer être en paix. La montée des paupérismes entraîne toujours la montée des périls.

12.
La montée des paupérismes entraînant la montée des périls, le concept de décroissance, voilà du pain bénit pour les pensées totalitaires.

13.
« La liberté politique consiste dans la sûreté, ou du moins dans l'opinion que l'on a de sa sûreté. »
(Montesquieu, « De l'esprit des lois »)

14.
La liberté politique est toujours un risque pris contre l'ordre toujours établi et renouvelé de la puissance publique.

15.
Il n'y a pas de liberté politique sans lutte contre une contrainte, serait-elle fictive.

16.
Mardi 3 mars 2015 : on parle à la télé de prison secrète à Chicago et de mise au secret de citoyens américains. Dans quoi les États-Unis ont-ils basculé ?

17.
Le fantôme échappant à tout pouvoir, de quelle politique se nourrissent irrationnel et parapsychologie ?

18.
Mondialisation de l'économie, mondialisation des conflits, et donc mondialisation du terrorisme.

19.
Il est vain de croire qu'une paix universelle et pérenne soit possible, en raison de cette caractéristique de la conscience qu'elle cherche toujours à prendre l'ascendant sur la conscience de l'autre.

20.
Qu'est-ce qu'une guerre ? - Une généralisation de la criminalité, laquelle aime tant singer le militaire.

Patrice Houzeau
Hondeghem, le 5 mars 2015.

Partager cet article

Repost 0
Published by PATRICE HOUZEAU - dans FANTAISIES SPECULATIVES
commenter cet article

commentaires

Recherche