Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mars 2015 7 22 /03 /mars /2015 02:06

UN PLI DANS L'ESPACE
En lisant « Malpertuis » de Jean Ray, édition de poche J'ai Lu n°1677.

1.
« Une seule distraction : les contes de revenants que Bonaparte excelle à raconter à ses compagnons. »
(André Castelot, « Bonaparte », Librairie Académique Perrin, 1967, réédition, 1979 p.362)

2.
p.69. « quelques propositions de rencontre au jardin ou dans la bibliothèque » : La demeure rêvée telle qu'on la trouve dans les romans de genre, jardin et bibliothèque,
des lieux de culture, et donc de rencontre.

3.
Je ne lis pas « Malpertuis » ; pourtant j'y reviens sans cesse, j'y chute, j'y cherche des vertiges.

4.
La nourriture contre les ombres. La réalité réconfortante de la cuisine contre la décomposition des êtres. Les repas de l'abbé Doucedame, commentés par lui-même à la page 45, les crêpes et les gaufres d'Elodie, les « allures de banquet » que « chaque repas y prenait » (p.49), et plus tard, hors des murs de Malpertuis, page 142, le « bon feu dans la cuisine », le « café tout chaud », le « pain frais » et le « fromage de brebis ».

5.
Le « bon feu dans la cuisine »,
celui des Pères Blancs, s'oppose aux mauvaises flammes, celles de l'Enfer, celles des passions mortifères, derrière lesquelles on aperçoit tout un théâtre de pantins et de têtes coupées.

6.
Et puis l'abri des couvertures e
t le paravent des sons de la radio contre le temps qui passe, et toutes ces mains qui essayent de vous y emporter.

7.
Malpertuis ; des dieux déchus y cherchent leur être.

8.
Dans Malpertuis, les êtres surnaturels ne cherchent pas quelque chose dans le réel (une vengeance, un objet, une tête), mais se cherchent eux-mêmes, perdus qu'ils sont entre humain et déité.

9.
Des fois qu'on se demanderait si on est des dieux, quelque chose dans le genre ombres, et qu'on chercherait not' langue.

10.
p.91. Où l'on voit « des serres monstrueuses griffer l'espace hanté ». La métaphore se griffe elle-même. L'espace, ce rapace lacéré qui se recompose après chaque
crise de griffes.

11.
p.114. Où il est question d'Elodie en « harpe heureuse ». L'harmonie contre les cris et les chuchotements de Malpertuis.

12.
Le roman fantastique, une grammaire de l'invisible ? Jean Ray, grammairien des ombres ? Pourquoi pas ? Les flammes aussi ont des langues.

13.
« une large tache pourpre étoila la blancheur de la toile. »

(Jean Ray, « Malpertuis », p.100)

Derrière les masques, des taches pourpres ; derrière les accessoires, une toile blanche.

14.
Dans l'été impatient de l'écriture... 

15.
La découverte des livres qui vont nous suivre toute notre vie, elle se fait parfois à l'adolescence, pendant les vacances, au moment où il n'y a plus personne que le temps à passer, étale et quasi lisse ; c'est dans cet apparaître de la durée que j'ai découvert le charme des énigmes de Dame Agatha, et qu'il existait dans un curieux roman une demeure pour les dieux.

16.
17/03/2015 : Entendu sur France Culture, dans un feuilleton sur Jim Morrison : « Pour le shaman, toute guerre a un objectif spirituel. » Phrase fantastique, et sentence diabolique, tout dépendant de ce que l'on appelle « guerre ».

17.
p.68 : Loisirs tranquilles des salons bourgeois : le cousin Philarète et le Dr Sambucque jouent aux échecs ; la tante Sylvie brode une tête de princesse égyptienne.

18.
p.67. L'abbé Doucedame évoque un certain « pli dans l'espace », - motif de la géométrie mystérieuse, qui donnerait la clé de l'espace et du temps.

19.
Il y a-t-il une clé de l'espace et du temps ? - Et même, si ça se trouve, un trousseau de clés !

20.
S'il y a plusieurs infinis qui se traversent, se superposent, se nouent et se dénouent, est-il possible qu'il y ait alors plusieurs entrées à cette pluralité ?

21.
Les infinis se concurrencent-ils ? Et où et quand coïncident-ils ?

22.
La pluralité des dieux est-elle une métaphore de la pluralité des infinis ?

23.
« un pli dans l'espace » dit l'abbé Doucedame. Se pourrait-il que les dieux manipulent les tesseracts comme nous manipulons les cocottes en papier ?

Patrice Houzeau
Hondeghem, le 22 mars 2015.

Partager cet article

Repost 0
Published by PATRICE HOUZEAU - dans DEMEURES DE JEAN RAY
commenter cet article

commentaires

Recherche