Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juillet 2015 6 25 /07 /juillet /2015 18:58

COURTOISIE D'LA FANTÔME

 

1.

« au midi prompt, de son terne miroir, jalouse »

(Rimbaud, « Mémoire »)

 

2.

Au zénith sous la rousse à pas d'cheveux Au

Midi ou au grand match de boxe de minuit

oh être encore dit la fantôme

 

3.

oh être encore dit la fantôme ce

Prompt king lizard dans une chanson déjantée ou l'lézardant

De toute sa paresse possible, oh infinie...

 

4.

Son, ou est-ce plutôt le mien de

Terne teint, genre cloche de terre ; c'est qu'on s'y voit qu'à peine au

Miroir cabossé, écu, bout de cuivre.

 

5.

Jalouse comme une montre en retard qui regarde filer une soucoupe volante filer filer filer pis disparaître comme ça.

 

6.

Des fois, l'horloge recrache nos couleuvres, et le temps, ça passe pas.

 

7.

Y aurait-y pas une équation à gueule d'horloge dont le temps n'en finit pas de se ralentir d'se décrocher de frôler l'gouffre de s'infinir ?

 

8.

« le jeune homme à demi étendu sur le lit défait, là-haut, fumant cigarette sur cigarette. »

(Simenon, « Le Charretier de « La Providence »)

 

9.

Le jeune homme ou la jeune fille à demi (bien frais espère) étendu(e) et vous reluquant comme s'il elle avait bouffé le sphinx.

 

10.

Sur le lit ou dans le miroir ou de dedans l'autre côté du miroir là-haut là-bas si proche au loin là où il y aurait d'autres loups, un œil.

 

11.

Fumant, ou alors c'est qu'elle vient juste d'arrêter, cigarette sur cigarette tandis que la pluie tricote des fantômes.

 

12.

Qu'elle n'ait pas peur de montrer les dents, de droner, de jeter la fascination de ses yeux dans la mêlée.

 

13.

Lors, Zut déplia son fantôme qu'elle envoya causer mystère avec le clocher posé sur le paysage comme un doigt sur une bouche.

 

14.

« Des sifflements de mort et des cercles de musique sourde font monter, s'élargir et trembler comme un spectre ce corps adoré »

(Rimbaud, « Being beauteous »)

 

15.

Zut prit ces sifflements pour guitare sonnante, hurluberlures saugrenues, chapeau pointu sous la lune, et y ajouta le turlututu d'un flûtiau.

 

16.

Zut jouait avec les cercles, ceux de nulle part puis de partout puis qu'on traverse puis qui nous traversent. Zut était très dispersée.

 

17.

Zut contemplant la musique s'imaginait des bribes de mondes que tout un orchestre complotait.

 

18.

Et puis les chœurs s'en mêlèrent lançant leurs longues et leurs nasales comme autant de bêtes grimpant le long de la partition, s'accrochant aux portées, évoquant un monde de nulle part.

 

19.

Alors la fantôme s'élargit, tremblant de toutes ses feuilles, tous ses automnes, ses rousseurs, laissant passer la cavalière des écorces.

 

20.

Et puis « comme un spectre ce corps adoré » disparut dans un grand tremblement blanc de soleil.

 

Patrice Houzeau

Hondeghem, le 25 juillet 2015.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche