Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juillet 2015 5 17 /07 /juillet /2015 21:46

UNE DROLE DE LUEUR JE VOUS DIS

 

1.

« J'ai réparé un nid d'oiseaux

Je l'ai cousu de feuilles mortes »

(Félix Leclerc, « Notre sentier »)

 

J'ai perdu dit Zut alors j'ai

Réparé le sablier - c'était ça le gage - du coup j'a r'trouvé

Un temps pour trouver un

Nid et y loger ma flopée

D'oiseaux loufoques très saugrenus ; voyez

Je breffe dans le cocasse vu que des fois

L'ai révoqué le politique même que des fois lui ai

Cousu le sentencieux à ma conscience philosiphico-mes-œufs

De ma pomme, des fois, pouvez attendre que du lunaire, des

Feuilles au vent de mars, tandis que je regrette les

Mortes, mes mortes, mes belles fantômes.

 

2.

Mon Dieu, mon très-haut, mon qui n'existez pas Seigneur,

Dites-moi donc pourquoi je l'ai si sec, le cœur ?

 

3.

Comme ils n'en crurent pas leurs, de tous les dieux

En chutant flic

Dans chaque étang floc

Ainsi firent flic floc leurs yeux.

 

4.

Des fois que j'bois d'la kronembourg

Avec des frites plein le tambour

Pis qu'on vient m'chercher des poux

Dans la littérature.

 

5.

On l'avait envoyé s'faire cuire un œuf ;

Il en profita pour voler un bœuf.

 

6.

Quoi qu'a pense ? Elle pense que c'est pas marrant

Et oùsqu'elles sont passées ses trente-deux dents ?

 

7.

De sa poche, il sortit un éléphant, et s'en moucha, en barrissant.

 

8.

Comme il tentait de l'égorger, la fenêtre se brisa. C'est des coups à finir tout percé coupé d'partout.

 

9.

Paraît qu'ça va s'machiner, l'aéroport à Notre-Dame-Des-Landes… ça va cor grincer des dents... y aura des perdants dans c't'affaire, c'est sûr, et je parierai assez que ce sera not' gouvernement (qui commence à avoir une drôle de lueur dans l'œil, un drôle de regard de c'est moi qui, à ne pas me plaire du tout, du tout, du tout).

 

10.

J'ai vu : quoi ? d'l'extraordinaire à longues pattes ? du pas banal dans le décor ? et puis du venu, vaincu aussi...

 

11.

Paraît qu'i sont tout captagonés, les daechmen ; y en a pour dire qu'c'est du fake, because leurs préceptes religieux... mwouais…

 

12.

Paraît qu'l'agriculture française frôle le gouffre à faillites… C'est bien joli, l'Europe, mais si c'est pour ruiner les gens…

 

13.

Paraît qu'c'est la grande distribution qu'est en partie responsable de l'actuel « adieu, veau, vache, cochon, couvée ».

 

14.

La société est pleine de gens qu'on aimerait détester, mais qu'on peut pas tout à fait, vu qu'on en a besoin.

 

15.

Dès que j'vois un politique, la plupart du temps, dans ma p'tite tête, c'est le mot « fayot » qui me vient à l'esprit.

 

16.

Agriculture : on parle « d'abandon délibéré des pouvoirs publics ». A mon avis, en 2017, y aura pas beaucoup d'rose dans les urnes.

 

17.

Oh et puis Zut ! dit Zut, que les politiques et leurs crachats en l'air qui leur retombent dessus aillent se faire voir chez les Allemands.

 

18.

« aimer la mort » : bof ! très peu pour moi ! Je préfère le jambon, et puis scribouiller des excentricités.

 

19.

« Quand ma petite sœur, au retour de la classe,

Ayant usé longtemps ses sabots sur la glace »

(Rimbaud, « Les remembrances du vieillard idiot »)

 

J'aime bien comme ça siffle sourd ces sabots-là sur la glace.

 

20.

Comment agir ? C'est-ce que je me demande tous les jours à chercher partout après mes bras qui se carapatent au mot « travail ».

 

Patrice Houzeau

Hondeghem, le 17 juillet 2015.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche