Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 août 2015 5 21 /08 /août /2015 10:17

AAH QUOIQUEQUIFAILÀ ?

 

1.

Comme elle roule cette chanson de Yves Montand « La Bicyclette » comme elle file sa musique sur d'autres chemins que les nôtres désormais.

 

2.

Au bout du piano, ou le long des sables, dans l'autrefois, une femme, un rêve et une poignée de syllabes : « The Shadow Of Your Smile ».

 

3.

Sûr qu'on doit faire la moue, pis transis qu'on est dans l'goût amoureux, avec toute cette gadoue-là ouh « La Gadoue » de Serge Gainsbourg.

 

4.

Pis qu'on se nostalgise, qu'on s'mélancolise, qu'on s'laisse emporter par « La Bohème » d'Aznavour même si on a pas pu connaître, ah quand même, qu'on y nostalgise, dans le fictif, oui.

 

5.

Tu vas voir si j'vas laisser « la plage aux romantiques » fit Zut en déballant ses chevaux de frise, son bazooka et son casque à pointe.

 

6.

Allez savoir pourquoi, à chaque fois que j'entends la musique de « Love Story », je ne peux m'empêcher de faire coin coin coin coin coin coin.

 

7.

Par contre, les chabadabada chabadabada veloutés par Nicole Croisille, j'aime bien, même si je suis infoutu de citer ce qui vient après.

 

8.

Si la Mère Marie se pointait avec son kil de rouge et jaffant du sauciflard à l'ail, même en speakant des words of wisdom, est-ce que ça lui donnerait envie de chanter « Let It Be » à l'autre au clavier. Moi, je crois bien que j'roterais. Remarquez, ça aurait pu leur r'filer un coup d'punk aux Beatles.

 

9.

Ah je ne serai pas anthologisé, pas recueilli, pas empapapouété, pas courbaturé (n'ayant point à faire de), pas médaillé d'la poésie et d'la larme à l’œil.

 

10.

Ah je n'aurai pas l'honneur, je ne jacteferai point avec Monsieur Machin, Son épouse Truc et le brillant Chose… Ne crocodilerai point, moi, sec.

 

11.

Ah je ne serai pas étudié et l'on dira Houzeau… Houzeau… bah Houzeau c'est si peu, voyons…

 

12.

Dans leurs lointains étangs seuls les crapauds coas-

-seront mes vers sous la lune en forme de Zut.

 

13.

Mais non, je ne casse pas, je coacasse, et, même s'il se peut, je coacocasse.

 

14.

« Ormeaux sans voix, gazon sans fleurs, ciel couvert. »

(Rimbaud, « Larme »)

 

15.

Or, mots, cent voix, gars, zont sang, fleurs, ciel, cou vert Ah ! tiens the Green Man, Aah, koikekifailà ?

 

16.

Nos caboches, chaque jour, tournent le moulin de tant de noms, fourmilière de petits êtres, tamis-minute.

 

17.

Le Diable, quoi qui fait le Diable ? i crache des ombres, comme nous des noyaux de cerise.

 

18.

Alors le Diable vomit le réel, et Dieu, dégoûté, se détourna.

 

19.

La musique se moque si bien du réel, qu'elle le traverse comme s'il n'était qu'un spectre assez vulgaire.

 

20.

Nous jetons des choses au temps, et voici des os, des chiens qui aboient.

 

Patrice Houzeau

Hondeghem, le 21 août 2015.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche