Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 août 2015 7 30 /08 /août /2015 11:44

GLOSES J'Y SERRE MES ZUT

1.
« - Tiens, passant, regarde : tout passe... »
(Tristan Corbière, « La rapsode foraine »)

2.
Tiens : voilà du boudin, ce qui n'est pas gentil
Passant : dans l'tout passe et l'tout venant des mille bras qui s'agitent partout façon pieuvre à fragmentation

3.
Regarde, nous croyons faire un signe à quelqu'un et nous déclenchons l'invisible.

4.
« Et tombé là parmi les antiques hiboux »
(…)
« Pour les gens du pays, il ne les voyait pas »
(Tristan Corbière, « Le poète contumace »)

4.
Attrapé la tête de hibou, tombé vieux fou dans l'antique, comme dans un trou du temps, ignorant les gens qui ne vous parlent pas non plus.

5.
L'humain, cette infinie variation sur le thème de comment accommoder ma petite conscience à ce monde trop grand pour qu'elle le mange.

6.
« les pulsions de toujours et l'élémentarité »
(Lucien Dällenbach, « Claude Simon »)

Quelque chose de sexuel là-d'dans, non ? Ou de cosmique...

7.
Pulsions : coin-coin glouglou canard au sang
toujours : et encore vous n'avez pas tout
et l'élémentarité mon cher Watson qu'en avez-vous fait

8.
« Comme un chien dépendu qui se rue à la messe. »
(Tristan Corbière, « Le bossu Bitor »)

9.
Comme : boîte de Pandore
Chien : ouah ouah toutou Au pied !
Dépendu : ah l'andouille heureusement que
Se rue : rime avec dépendu ouf alors

10.
Des fois, les pianos racontent des histoires qu'on y pige que couic, voire que couac. Des fois, les pianos, ils aiment bien craque-conter.

11.
«retrouver la passivité des plantes, se répandre dans le cosmos »
(Lucien Dällenbach, « Claude Simon »)

12.
Retrouver : ah je vous croyais perdu
Plantes : belles, fatales, passantes immobiles de gares hantées ah tiens j'ai retrouvé mon album Delvaux.

13.
Schéma : passivité du cocotier avant qu'on l'agite, cris des habitants du cocotier, bombardement de noix de coco, crâne fendu.

14.
Se répandre : vous voilà bien liquide, ma chère Zut !
Cosmos : c'est que j'ai des vocations expansives mon cher Scherzo.

15.
Cette nuit, la lune avait l'air d'un ballon flottant sur le fil tendu par un magicien tout en nuances de nuées.

16.
« même dans les phrases fleuves dont la logique accumulative et le mouvement de piston (et… et… et...) »
(Lucien Dällenbach, « Claude Simon »)

17.
Même : tarte à la crème, couverture d'un San-Antonio
Logique : Wittgenstein, d'ailleurs, j'y ai rien compris.

18.
Accumulative : des yeux des yeux des yeux
Mouvement : et ils vous zieutent tous ces yeux tous ces yeux tous ces yeux…

19.
Piston : ça huile ou ça grince ça dépend
et… et… et… : ensemble ouvert de la grande diachronie universelle, ô foudre infinie dans les yeux de Miss Foudre.

20.
Phrases : batailles au bord du fleuve
Fleuves : Cavaliers chu d'dans jusque là j'fus, man, chu d'dans pis bien cor.

22.
Dans la drolatique et narrative chanson de Charlebois, j'avais pas remarqué  le jeu de mots entre « Fu Man Chu » et « Chu d'dans ».

21.
Mon capitaine, les cavaliers sont tombés dans la phrase, sur la route des Flandres, oui, elle était trop longue d'une vingtaine de pages.

Patrice Houzeau
Hondeghem, le 30 août 2015.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche