Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 août 2015 6 29 /08 /août /2015 00:07

PLAYLIST DU 28 AOÛT 2015 AVEC OU SANS ACCENT LE TELEPHONE ?

 

1.

« Planet Claire » des B52's, en voilà une à m'faire rappeler les Comics bariolés d'nos enfances, ô Titans, ô choc des mondes, ô Diane cosmique.

 

2.

P.I.L, « This Is Not A Love Song » ou comment la musique de danse joua les agressives, les j'le répète puisque je l'ose This Is Not A love Song

 

3.

The Residents, « Constantinople » ô la ville hantée de gros yeux en smoking.

 

4.

J'aime bien The Residents, ils ont l'air de jouer sur des jouets féroces, avec des voix d'outre-aigre.

 

5.

Maxime Le Forestier, « Grand Match de Blues à Minneville », tellement fort punchie qu'j'ai longtemps cru qu'c'était une chanson sur la boxe.

 

6.

Les Blaireaux, « Lena la Berlinoise », dirait qu'ça va s'décomposer, s'déchanter dans l'oreille, filer d'la clé, puis elle retombe sur ses longues jambes de grande Marlene, de longue Léna, la belle chanson d'amour obsédant.

 

7.

Les Blaireaux, « Lena la Berlinoise », chanson onirico-réaliste, avec sax, froufrous, p'tits rires fantômes, et fignolée d'la dissonance.

 

8.

Charlebois, « Wasichu », une des plus impressionnantes chansons du grand Québécois, un coup au cœur.

 

9.

Charlebois, « Wasichu », dont je ne me lasse pas pour la beauté de l'orchestration et son beau solo électrique épique.

 

10.

Téléphone, « Le Chat », pour la souplesse d'la basse, et la voix d'la chanteuse qui attend son chat pis bien ! i repart, le matou...

 

11.

Téléphone, « Le Chat », j'aime bien « pas de petit passage / pour cet enfant passage » et ce qui miaule voire gronde, c'est-y un trombone ?

 

12.

Celentano, « Svalutation », chanson pas contente, mais oh combien entraînante, wap-do-wap, et toujours ces filles des chœurs, les craquantes.

 

13.

« quando pensi a te

pensa... anche un pò per me. »
(Celentano, « Svalutation »)

« quand tu penses à toi
pense aussi… un peu pour moi. »

14.
Brel, « La Ville S'endormait » l'orchestre s'avance, magistral, majestueux, ponctué de percussions à mystères et sur ce mystère, le poète enchante drôlement.

15.
Brel, « La Ville S'endormait », tissu, l'orchestre, d'autres temps, et le détachement des syllabes claires et graves, souples et fortes.

16.
« Et je fais celui-là qui est son souverain »
(Brel, « La Ville S'endormait »)

C'est là l'ordinaire comédie des humains.

17.
Mystérieuse rythmique dans l'lancinant « Dazed And Confused » de Led Zeppelin, comme traversant la brume jacte la guitare et frappe la foudre.

18.
« Lots of people talk and few of them know » entend-on dans "Dazed And Confused", du Led Zep, après bah c'est juste une histoire de sentiments.

19.
Assez curieux, la virtuosité déployée dans ce morceau légendaire qu'est « Dazed And Confused » et la trivialité du texte. Troublant.

20.
Peut-être que le texte n'est-il parfois là que pour mettre en valeur le chant et la virtuosité des musiciens  So What  It's only rock n'roll

21.
Puis y a la voix d'la fille au long
aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah
du « Planet Claire » des B52's
même que :
« 
She drove a Plymouth Satellite
Faster than the speed of light »

ce qui est rigolant.

Patrice Houzeau
Hondeghem, le 28 août 2015.

Partager cet article

Repost 0
Published by PATRICE HOUZEAU - dans LA GRANDE CHANSON
commenter cet article

commentaires

Recherche