Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 août 2015 1 24 /08 /août /2015 00:01

SANS BORGNE

 

1.

Je me souviens d'avoir écrit qu'il n'y avait pas de « dieu caché ». Bien sûr que si, il y a un dieu caché, un dieu que le verbe manifeste.

 

2.

Par-delà l'arbitraire du signe, il y a un irréductible de la nomination, qui n'a d'existence qu'en se manifestant : Dieu par son nom.

 

3.

Dans mes archives, au lieu de « Si les oreilles... », j'ai écrit « Sir les oreilles avaient des dents »; ça doit être une réminiscence.

 

4.

Zut a sans doute reçu des instructions précises à mon sujet : me persuader coûte que coûte que j'existe, et tout, probablement, est dans ce coûte que coûte.

 

5.

« Les uns auront la tête du loup, les autres d'une poule ou d'un cador, mais tous auront les griffes et la queue du goupil ! »

(Cabanes – Forest, « Le Roman de Renart »)

 

6.

Le goupil, quelle contamination ! Il est que sous le noble habit de la culture remue la fine ruse.

 

7.

Serions-nous animés par chacune des phrases que nous prononçons, lesquelles agitent tant de peut-être et d'autres dieux ignorés.

 

8.

Contrairement aux systèmes de communication animale, les langues humaines sont des ensembles ouverts sur l'infini des possibles linguistiques.

 

9.

Peut-on complexifier indéfiniment les règles d'un code ? Autrement dit : Le langage est-il un code dont nous ne pouvons connaître la clé ?

 

10.

Je crois au paradis et à l'enfer : l'intelligence humaine finira bien par y arriver, à moins qu'elle se fasse sauter la boule avant.

 

11.

La culture ne supprime aucunement la violence : elle l'adapte.

 

12.

Que l'humanité puisse inventer tout et son contraire prouve sa puissance poétique, ce qui ne la rend pas plus sympathique pour autant.

 

13.

« L'avidité reste égale, elle est sans bornes. La bouche est entrouverte sur l'avidité sans bornes de la connaissance. »

(Marguerite Duras, « L'Amour »)

 

14.

Ayant opté pour la République, les aveugles, animés par l'avidité sans borgne de la connaissance, se mirent à tâtonner dans tous les sens.

 

15.

Qu'il y ait tant de choses à regarder prouve que nous avons des yeux.

 

16.

« Le mari de La Jalousie tourne en rond dans sa demeure, toujours revenant au même poste, comme il tourne en rond dans le temps de ses obsessions... »

(Annie Arnaudiès, « Le Nouveau Roman 2. Les Formes », Hatier, 1974, p.13)

 

17.

Sans doute tournons-nous en rond « dans le temps de » nos obsessions, et quand ça finit par finir, un autre prend le relais.

 

18.

Et peut-être, de la même manière qu'un tourmenté produit de l'obsession, que c'est en se complexifiant qu'une civilisation produit les barbares qui la menacent.

 

19.

« mière fois dans le livre, ensuite Miquette s'est relevée dans

l'espace qui restait et c'est alors qu'Irénée est entré, perso- »

(Robert Pinget, « Le Libera »)

 

20.

ensuite Zut « s'est relevée dans l'espace qui restait et c'est alors » qu'elle s'est exclamée Ah mais moi j'en ai marre de toutes ces phrases et qu'elle s'est barrée, tout simplement barrée, c'est comme je vous dis, du livre, oui.

 

Patrice Houzeau

Hondeghem, le 23 août 2015.

Partager cet article

Repost 0
Published by PATRICE HOUZEAU - dans FANTAISIES SPECULATIVES
commenter cet article

commentaires

Recherche