Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 août 2015 7 23 /08 /août /2015 17:26

SI LES OREILLES AVAIENT DES DENTS

 

1.

L'autrefois maint'nant tout courbé et boiteux s'traîne dans la mémoire a d'plus en plus de mal à nous rejoindre dans l'présent l'autrefois.

 

2.

Je ne lirai probablement jamais « La Paille et le Grain » de François Mitterrand. Je resterai donc dans l'interrogation : s'agit-il d'un livre politique ou d'un traité de basse-cour ?

 

3.

«toutes les craintes sont permises »: en français, on se permet des craintes, et on ne se permet pas la peur à laquelle on cède si on ne la surmonte.

 

4.

« Cadeau. Comme ça, tu pourras me contempler jour et nuit. »

Elle la regarde et me sourit.

« C'est tout à fait toi », dit-elle. »

(Patrick Cauvin, « E=mc2mon amour »)

 

5.

« C'est tout à fait toi », dit-elle.

Depuis, je sais à quoi je ressemble. C'est assez curieux.

 

6.

Il haussa les épaules qu'il n'avait pas.

Il fit son nez qui lui manquait.

Il fronça l'absence de ses sourcils.

En fin de compte, la gestuelle de l'homme invisible est très pauvre.

 

7.

« Sans vous chercher si loin un si grand cimetière,

Je vous vais, de ce pas, vous jeter dans la rivière. »

(Corneille, « L'illusion comique », III,9, v.937-38 [Clindor])

 

8.

Miss Foudre, ayant besoin de matière morte pour ses expérimentations, demanda à Scherzo de lui ramener quelque cimetière.

 

9.

Zut adore les chansons; elle en mangerait, si les oreilles avaient des dents.

 

10.

Si le jour de la Résurrection, on entend : c'est bien beau tout ça, mais quand est-ce qu'on mange, à mon avis, va y avoir un blème.

 

11.

« Alors plus pur plus libre il s'en va vers l'aval

Retrouver loin des ports le trésor des possibles »

(Raymond Queneau, « Où s'en vont les ruisseaux »)

 

12.

Un trésor, c'est la promesse d'une infinité de possibles; sinon, ce n'est qu'une trouvaille, un coup de chance, le bénéfice d'une aubaine.

 

13.

En français, on est « devant Dieu ». C'est tout de même curieux qu'il soit obligé de nous courir après.

 

14.

« mais ils n'ont pas la moindre idée des pièges de la vie mondaine. »

(relevé dans une traduction française d'un texte d'Agatha Christie)

 

15.

« les pièges de la vie mondaine » : c'est vrai qu'on pourrait tomber dans un smoking, ou ne pas se relever d'une robe du soir.

 

16.

L'humain aurait pu se contenter de contempler les arbres, mais non, il a fallu qu'il invente la peinture et les tableaux avec des vaches dessus.

 

17.

Tiens, celle-là, à force de peindre des vaches, elle va finir par faire son autoportrait.

 

18.

En fin de compte, Dieu, on le connaît surtout de réputation.

 

19.

Ça ressemblait tellement à de l'inconnu, que si on lui avait demandé son nom, certainement il aurait pas pu répondre.

 

20.

Puis nous finirons au cabaret d'la camarde, avec l'orchestre des ombres et sa tête de mort qui nous chantera « Willkommen, bienvenue, étranger ».

 

Patrice Houzeau

Hondeghem, le 23 août 2015.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche