Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 septembre 2015 6 12 /09 /septembre /2015 20:23

PENSES-TU !

 

1.

« Pense-t-elle au Bonheur,

Au Bonheur à tout prix

Disant : tout plutôt que mon cœur reste ainsi incompris ? »

(Laforgue, « Noire bise, averse glapissante... »)

 

2.

Pense-t-elle ? Penses-tu !

Pense-t-il ? Pas plus.

 

3.

Pense-t-elle, cerveau c'te bête dans sa boîte, perspicace vivace et qui vous pond de ces mondes oh de ces mondes !

 

4.

Bonheur, qu'on en veut sa part de yop-la-boum pis qu'on est tout contrit consterné déconfit bref tout con quand ça n'vient pas.

 

5.

« Je t'en ficherai, moi, des à tout prix » qu'elle râle Zut en cherchant sa fronde à géants.

 

6.

Tout a un prix dit-on, que fixent secrètement les diplomaties.

 

7.

« tout plutôt que mon cœur reste ainsi incompris ? »

(Laforgue)

 

Alexandrin. Très sobre. Ternaire comme un S.O.S lumineux là-bas tout au fond d'la pluie.

 

8.

Tristement : j'aime cet adverbe qui semble traîner la patte dans un flot de feuilles mortes.

 

9.

Rester : j'aime bien comme la séquence « r »+ voyelle + « st » bruisse, façon automne.

 

10.

Je reste tristement, dans l'ici je demeure.

Voyez comme j'alexandrine et me lamente

Si vous saviez comme j'ai envie d'une bière.

 

11.

« La Lune se lève,

O route en grand rêve !... »

(Laforgue, « Solo de lune »)

 

12.

« Solo de lune » : beau titre, ô Laforgue, qu'elle flûte la lune, qu'elle saxophone velours, qu'elle le fait frémir, son silence.

 

13.

Grande cymbale muette ! Soleil ! Ou alors le doux frémissement de la Lune.

 

14.

La Lune palpite doucement, secrètement ; et elle sourit aussi, de nos naïvetés.

 

15.

La face cachée de la lune ? Eh ! Miss Foudre y tisse ses masques d'ombre.

 

16.

« Le ciel pleut sans but, sans que rien l'émeuve,

Il pleut, il pleut, bergère ! sur le fleuve... »

(Jules Laforgue)

 

17.

Le ciel, qu'y a-t-il à l'intérieur du ciel ? Des boyaux bleus, des organes noirs ? Des océans qui s'interpellent ? Des échos sans fin ?

 

18.

Pleut plic ploc pleut sur les ploucs les VIP les vamps pleut des as de pique ça fait des flaques qu'ça gèle qu'ça glisse jusqu'à ce qu'on s'casse kekchose.

 

19.

Sans but qu'on boffe qu'on bute le temps pis dans des boîtes vides, qu'on fume en regardant passer les gens le long de la rivière de cassis.

 

20.

Sur l'eau la brume tisse un genre de chorale spectrale. Sur le pont je passe. J'ai envie d'une bière.

 

21.

Des fois on est sans que rien nous ou même nous c'est drôle comme on est des fois surtout quand on n'y est pas alors rien non rien ne nous.

 

22.

Pleut plic ploc pleut sur les VIP les RIP les vifs les vides les fripés et les lisses ça fait des flaques patientes qui vous guettent le bas d'pantalon.

 

23.

« Il pleut, il pleut, bergère !

Rentre tes blancs arpions »

qu'elle braille la Zut en marchant vite vers des vengeances indicibles.

 

Patrice Houzeau

Hondeghem, le 12 septembre 2015.

Partager cet article

Repost 0
Published by PATRICE HOUZEAU - dans notes sur le grand Jules
commenter cet article

commentaires

Recherche