Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 janvier 2016 6 16 /01 /janvier /2016 21:08

CHARLES ATTEND L'ÂNE RIT

 

1.

« Je tenais à leur dire dans le texte que je ne suis pas une situation assise. »

(Frédéric Dard, « Bravo docteur Béru » [intervention de l'auteur], Fleuve Noir, p.152)

 

être assis se poser attendre

répondre argumenter bosser &

agir il y a des actions pour

les entreprendre debout qu'i

faut être & puis il y a tout

ce qu'on fait assis fignoler

un chef d’œuvre littéraire &

torcher sa page c'est pareil

ça se fait assis Ceci dit il

doit y avoir des scribes qui

travaillent debout napoléons

devant la plaine d'la page à

conquérir à remplir de leurs

escadrons bataillons cavales

de personnages à l'assaut de

la forteresse narrative puis

avec force visions à la Hugo

ou des crampes dans la jambe

 

Ceci dit avec la modernité &

tout ce qu'on peut faire sur

les ordinateurs il doit plus

y en avoir beaucoup d'génies

littéraires à créer debout &

les quelques têtes pensantes

qui persistent soit ignorent

comment la bête informatique

fonctionne soit que pour eux

pour en coucher des mots sur

le papier faut être debout.

 

2.

Entendu sur France Culture dans l'émission « La Conversation scientifique », d'Etienne Klein que « La figure de la catastrophe aurait remplacé la figure de la révolution ».

 

3.

« Il n'y a point de bornes dans les choses : les lois y en veulent mettre, et l'esprit ne peut le souffrir. »

(Pascal)

 

4.

« Et une heure je suis descendu dans le mouvement »

(Rimbaud, « Villes », II)

 

« Et une heure je suis descendu

dans le mouvement » nous allons

dans le mouvement & nous sommes

mouvements nous commentons tout

ça qui bouge tout le temps nous

nous fascinons tant pour ce qui

est immobile qui a pas l'air de

subir le temps l'intangible qui

passe toutes nos désillusions &

nos yeux qui se ferment.

 

5.

Piano : promène des doigts, creuse des chemins dans des saisons qu'on s'rêve le temps d'une fantaisie.

 

6.

Lune : jaune, couleur des crêpes que l'on déguste (beurre et sucre), maladie, électricité étouffante de la petite cuisine où l'on mange.

 

7.

Littérature : parle du monde, c'est-à-dire qu'elle en dit toutes les sottises.

 

8.

Château : hanté, ne serait-ce que par les courants d'air.

 

9.

Rats : quand les humains auront presque disparu, il y aura encore des bipèdes aussi perspicaces qu'efficaces ; les survivants les appelleront « les rats ».

 

10.

Châteaux : chez Rimbaud, on en trouve des « bâtis en os » et « d'où sort une musique inconnue ». Du rock gothique ? Du « bone rock » ?

 

11.

Venin : le langage, lequel est aussi son antidote. Appelez-moi Mithridate.

 

12.

Loi : « La loi est la loi », et ma tête, c'est ma tête.

 

13.

Expert : Charles attend l'expert. (Bah ! Facile ! Sûr qu'ça a déjà été dit cent fois !)

 

14.

Feu : ce qu'on crache, ce qu'on pète, et ce qu'on s'brûle des fois !

 

15.

Dieu : ?

Diable: !

Moi : pfff !

 

16.

Araignée : au plafond, ou qui vous remonte de la cave (pouah!) ; tisseuse méticuleuse, architecte d'intérieur.

 

17.

Rêves : visites de créatures d'un autre temps et qu'on croit reconnaître.

 

18.

Soleil : Tête-d'or, Roi, Seigneur, d'ailleurs des fois i tape dur.

 

19.

Transcendance : aussi aveugle et indifférente qu'une loi non discutée.

 

20.

Argent public : a l'étrange propriété de filer par la fenêtre.

 

21.

Loup : ce que l'homme est pour l'homme ; mais l'éducation lui apprend à parler.

 

22.

Esprit : Es-tu là ? Mais nul mot d'esprit ne nous parvint de l'invisible.

 

23.

Je me souviens d'un roman où les pieuvres ont pris le pouvoir. Elles lisent du Hugo et regardent des films d'épouvante (surtout du Godard).

 

24.

Energie : noire, rideau, loup des univers étanches, comme c'est étrange et si ailleurs…

 

Patrice Houzeau

Hondeghem, le 16 janvier 2016.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche