Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 janvier 2016 2 12 /01 /janvier /2016 01:26

CINQ BREFS QUENALCIENS

 

« nos jours seront broyés par le moulin du temps

que tourne un dieu de tous le plus énigmatique »

(Raymond Queneau, « La meule »)

 

1.

J'aime bien l'adverbe « patatrement » employé par Queneau pour dire qu'elle « choit » des fois, la fourmi, de là oùsqu'elle grimpe.

 

2.

Dans Queneau, l'image du « moulin du temps », qu'on finit tous en la « farine de l'air ». A qui j'la pique, cette farine-là ? Chais plus.

 

3.

J'aime bien l'idée quenalcienne de quelque être façon « animal obscur imbibé de tintouin », et si ce n'est son chien, c'est donc son maître.

 

4.

Dans Queneau, l'image de la vague qui « se casse», même qu'elle en expulse sa « moelle », ça vous fait des chiens d'écume, ça Madame !

 

5.

J'aime bien l'image à Queneau du « fond de l’œil des quatre coins », ça vous fait un regard fuyant esquivant voltigeant comme une bête agile.

 

Patrice Houzeau

Hondeghem, le 12 janvier 2016

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche