Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 janvier 2016 6 23 /01 /janvier /2016 00:48

LE PASSÉ C'PAYS LÀ QU'ON S'INVENTE

 

1.

Quoi qu'c'est qu'cette danse

c'est la danse du S du s qui

à la façon d'un long sinueux

à venin dans la jungle passe

 

2.

« Ma vie et mon amour tous deux courent hasard. »

(Racine, « Mithridate », II,5, v.337 [Pharnace])

 

« Ma vie et mon amour tous deux courent hasard.»

y en a pour qui ça court plus ça galope & bat la

campagne à épouvantails qui jactent & jacassent.

 

3.

« images gondolées, décolorées, absurdes. »

(Jean Echenoz, « Cherokee »)

 

images gondolées, décolorées, absurdes

y avait dans le miroir une maison sous

la pluie une maison qui se disloquait.

 

4.

« Il rejoignit la petite pièce, enjamba la fenêtre, traversa »

(Jean Echenoz, « Cherokee »)

 

« Il rejoignit la petite pièce,

enjamba la fenêtre, traversa la

phrase paragraphes et chapitres

et s'retrouva à la fin du roman

le lecteur ayant sauté quelques

tout d'même centaines de pages.

 

5.

Les gens sont pleins d'trous et même que des fois, ils tombent dans l'une ou l'autre d'ces intimités infernales , et n'en reviennent pas.

 

6.

Un disparu nous habite. Parfois, il nous enfièvre, crache, nous use, joue au billard avec nos os, puis se révèle et nous disparaissons.

 

7.

« Je ne veux que les voir ; je ne veux qu'à leurs yeux »

(Racine, « Mithridate », IV,7, v.1445 [Mithridate])

 

Je ne veux que les voir je 

ne veux que ses yeux je ne

veux que la voir & je sais

qu'à ses yeux ne suis rien

 

8.

Je ne joue pas de guitare

je ne sais pas dessiner &

je chante comme une poêle

mais cela je le sais dire

 

9.

« Si j'étais un autre, je ne voudrais pas être moi ». Voilà une pensée qui vous place en position d'être jugé par n'importe qui.

 

10.

Que nous puissions nous enchanter

d'une paire d'yeux emmanchée d'un

tube digestif relève d'une chimie

bien plus puissante que la raison

 

11.

Nous sommes pleins de pronoms et des répliques qu'ils s'échangent. Pour les distinguer, c'est simple (croyons-nous) : nous usons de prénoms.

 

12.

Le nom… le nom... un pseudonyme le nom… celui d'un étranger dont le nom est à lui-même inconnu.

 

13.

Cinéma : plus ou moins luxueuse boîte à fantômes.

 

14.

Radio : des voix la fréquentent, et certaines finissent par la hanter.

 

15.

« et je m'attends à un interrogatoire serré, car on va me découvrir un mobile. »

(Agatha Christie traduit par Louis Postif, « Un cadavre dans la bibliothèque » [Mark Gaskell])

 

m'attends à un interrogatoire serré

car c'est sûr on va me découvrir on

va me percer à jour je ne répondrai

pas & me dissiperai nuée fumée rien

 

m'attends à un interrogatoire serré

car c'est sûr on va me découvrir un

mobile un pourquoi que j'suis et un

pourquoi là d'quoi m'tuer c'est sûr

 

m'attends à un interrogatoire serré

car il va finir par me découvrir ce

bonhomme dans ma mémoire qui chaque

nuit pose des questions absurdes...

 

16.

Le rêve nous fait passer du coq à l'âne, du coq qu'on fait à l'âne qu'on est.

 

17.

Les habitudes… on croit berner le temps… qu'il serait cyclique, revenant saisons, bonhomme de chemin qu'on en connaît la musique, rites baptêmes et communions, pis i s'déglingue nous avec.

 

18.

On soliloque on grandiloque

on s'gigote on s'sanglote &

on s'gonfle & on s'gonfle &

on bouffonne d'la cafetière

pis on finit tout maigre et

tout y en a plus dins s'lit

 

19.

« Je ne parlerai pas ; je ne penserai rien »

(Rimbaud, « Sensation »)

 

« Je ne parlerai pas ; je ne penserai rien » ; d'ailleurs, je ne serai pas là, ni ailleurs, je serai dans le passé, c'est-à-dire nulle part.

 

Patrice Houzeau

Hondeghem, le 23 janvier 2016.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche