Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 avril 2016 7 17 /04 /avril /2016 23:06

BOUFFON ET SUR CE BOUFFON

 

1.

Je n'en doute plus je suis hanté

J'aurais pas dû tant jaffer d'ce

Pâté aux spectres C'est comme un

Os flou qui dans mes osselets le

 

2.

Promène le chien de mon âme en laisse

Les gondoles Cet effort pour échapper

A la spectralité quelle hantise alors

 

3.

A pousser du hou hou dans le couloir

Pis que la lune pointe au carreau sa

Tête de cheval cauchemar yeux blancs

 

4.

« à cette table près de la fenêtre qui donne sur la façade de »

(Michel Butor, « L'Emploi du temps »)

 

Tu seras à cette table blanche et noire

Tu seras près de la fenêtre semblable à

Une ligne qui donne sur la façade de ce

 

5.

Théâtre de l'autre côté de la rue je n'y

Vais jamais j'devrais cause les masque i

Sont comme des cousins non sont comme si

 

6.

Je jouais un rôle comme si j'parodiais

Mon ombre laquelle soliloque soliloque

Même qu'elle est en costume d'moi-même

 

7.

Je mens d'l'aut'côté d'la rue y a

Un pré & des vaches pis même qu'y

En a une son blase c'est Phèdre A

Suit partout Polyte l'fieu à Jean

 

8.

Donc mon clown revint et me dit

Arrête de jouer du sérieux t'es

Bouffon & sur ce bouffon c't'un

Guignol justifié que j'bâtirai.

 

9.

Je mens ou les mémoires d'une vache

Douée de raisonnement très émouvant

Qu'c'est en tout cas moi ça m'émeut

Ça m'laboure et tout l'tremblement.

 

10.

Non non non j'arrive pas à établir

Un rapport entre l'guitare à Frank

Zappa & l'pipeau du Président d'la

Ch'est comme cha et pis c'est tout

 

11.

Un zapatiste peut-il être aussi

Un fan à Frank Zappa et puis un

Zapotèque c'fut-y itou un fan à

Zappa Zappa usait-il d'un Zippo

 

12.

Zippomobile : tuture qui pète le feu

Zippopotame : obèse dragon des lacs.

 

13.

« Je sens que je puis n'avoir point été : car le moi consiste dans ma pensée »

(Pascal, « Pensées »)

 

Moi aussi j'ai le moi qui consiste

Pis qui gonfle gonfle enfle ce moi

Là moisit ce moi et sûr que j'puis

N'avoir point été si sot là si moi

 

14.

« You never walk through mirrors

or swim through windows »

(Jim Morrison, « Lords and the news creatures »)

 

Pas d'au-delà du miroir Qu'tranchant et qu'on

Peut s'casser s'vider d'son sang lapin viandé

Façon Alice après s'être jetée par la fenêtre

 

15.

Au clair de lune ma fille Claire

Balade ses vers Au clair de lune

Ma fille Claire boit de la bière

En l'engueulant le Grand Macabre

 

16.

En sifflotant la danse du sabre

Je tente de me concentrer & j'y

Arrive pas en sifflotant Faut-y

sabrer m'sifflet déconcentreur.

 

17.

« ah qu'il ah qu'il ah qu'il est content

d'avoir promené sa bonne ouature »

(Raymond Queneau, « Les problèmes de la circulation »)

 

« ah qu'il ah qu'il ah qu'il est content »

Ainsi chantait Zut en se payant ma fiole

Vu qu'je suis genre l'chat d'un proverbe

 

18.

Vu que je suis comme le chat d'un proverbe

Qu'il ne connaît ni d'Eve ni d'la Fontaine

Zut a s'moque de moi et m'lance des arêtes

 

19.

Qui aime le poisson et achète des tomates

Est comme le chat du proverbe ce matou-là

M'a tout l'air d'un zèbre zutiste de plus

 

20.

Nous onomatopétons à qui mieux mieux Quel

boucan cette onomatopèterie y en a même i

virtuosent dans l'onomatocontrepète pouet

 

21.

Comme tout n'est rien alors je ne suis

Pas grand-chose dit mon amie la rose &

Qu'une rose ait une bouche ça me troue

 

22.

D'ailleurs j'suis tellement tout troué

Qu'le vent bouh bouh m'passe à travers

Trous Oh dans l'couloir y a du hou hou

 

Patrice Houzeau

Hondeghem, le 17 avril 2016.

Partager cet article

Repost 0
Published by PATRICE HOUZEAU - dans VERS JUSTIFIES
commenter cet article

commentaires

Recherche