Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mai 2016 3 25 /05 /mai /2016 10:47

DANS SA TÊTE UN FUNAMBULE

 

1.

                 Chacun promène dans

Sa tête un funambule et se demande quand

                 C'est-y qu'il va tomber.

 

2.

Pourquoi La Rochefoucauld ne dit-il pas que « la plupart des gens ne jugent des hommes » que par leur ombre qui court sur le mur là-bas ?

 

3.

Quand on aime beaucoup des choses, on aime des gens qui les font, mais quand on aime pas les gens, des fois les choses on aime pas non plus.

 

4.

Le convoi était tout poussiéreux car il secoua la route Ils allaient loin ça changeait d'habitude ils s'arrêtaient au bout de la phrase.

 

5.

Dans la chanson elle dit qu'elle veut pas se résigner pourtant elle chante faux comme sa casserole c't'une couracheuse !

 

6.

Il rigola tan il s'efondra sur le sable ses yeu s'gondolère de larme et c'été pas drole car il s'étranglai coincé avec l'arête d'un poisson.

 

D'ailleurs, il était tellement efondré qu'il lui manquait un « f », alors il pouvait même plus sifler au secours.

 

Si vous vous demandez pourquoi il mangeait du poisson c'est parce qu'il nyavait plus de saucisses au magasin. Et puis, le poisson, c'est bien ça, pour s'étrangler, à cause des arêtes qu'il n'y a pas dans les bananes.

 

La forme « nyavait » vient du verbe « nyavoir », c'est quand il nya plus de ceci-cela (au magasin par exemple). Non mais, vous avez été prof dans une série télé, vous ou quoi ?

 

7.

« Quand on aime beaucoup quelqu'un, on ne saurait assez feindre de l'aimer moins. »

(Henri de Régnier)

 

Quand on aime beaucoup quelqu'un, on peut pas faire assez genre on l'aime moins mais c'est risqué y en a i nont pas le sens de la phrase.

 

La forme « nont », ça vient du verbe « navoir » (c'est quand on na pas). Non mais, vous avez été prof où vous ?

 

8.

C'été pas elle qui avait tué c'est passqu'elle voulé sauver de la guilotine l'homme qu'elle aimé la guilotine ça tuait tout la guilotine.

 

9.

L'antidote de nos poisons, c'est l'autre ; et il est tellement efficace que, parfois, il réussit à nous éliminer.

 

10.

Il ne faut jamais faire confiance à des inconnus ; c'est pour ça que je n'ai aucune confiance en vous : je vous connais trop bien.

 

11.

A force d'entendre des choses derrière les choses, il avait fini par entendre hurler le loup dans chaque chanson d'amour.

 

12.

Brel c'était un chanteur tellement bien qu'on comprenait tout ça qu'il chantait, mais moi je comprends pas bien passqu jl'écoute jamais.

 

La forme « jl'écoute » ça vient du verbe « jl'écouter », c'est quand on écoute pas pour rien (comme en cours) mais quand on jl'écoute quelqu'un précisément (ma pote par exemple). Non mais franchement, vous avez été prof au marché aux puces, vous ou quoi ?

 

13.

Dans la société y a des fois des sucidés à bout portant ça veut dire qu'on les a tuer avec une arme secrète qu'on dirait qu'i sont sucidés.

 

Y a même des fois des accidents d'auto a bout portant, c'est mon parrain qui m'a dit qu'il est mor d'une arête de poisson mal placée.

 

L'arête de poisson mal placée c'est pas une arme secrète, c'est juste un pas de chance ça s'appelle, une erreur de mangeage.

 

Faut dire, la mort, à force d'en parler, ça a fini par lui arriver, eh oui.

 

14.

Mon pote, il est pas toujours bavard, c'est surtout quand il ouvre la bouche, mais des fois c'est juste pour dire qu'il montre les dents.

 

15.

Je sais pas s'il le pensé vraiment C'est pasqu'il avait l'oeil au burrnoir qui pensait pour lui c'était Kévin qui avé voler le portable.

 

16.

Si on s'observait soi-même un peu plus attentivement, sans doute qu'on se dirait assez souvent qu'on n'est pas possible.

 

17.

L'humain, c'est de l'impossible qu'on reconnaît à sa façon d'échouer.

 

18.

Des fois on dit qu'on se prend à penser, c'est quand on ne veut pas y penser mais quand même on y pense, alors on est pris c'est ça le jeu.

 

19.

On dit les animaux, mais aussi les êtres humains sont des humains comme les autres.

 

20.

« Si je n'y voyais rien qui marquât une Divinité, je me déterminerais à la négative ».

(Pascal, « Pensées »)

 

C'est drôle qu'on puisse marquer une divinité, avec un signe moins dit l'auteur, comme en maths, mais c'est seulement si on ne la voit pas.

 

Patrice Houzeau

Hondeghem, le 25 mai 2016.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche