Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mai 2016 7 01 /05 /mai /2016 18:07

INTRA-LUNAIRES

 

1.

Des fois y a du fou dans l'air

du non-dit dans l'désir

du trouble-raison du mêle-cœur.

 

2.

Dans le temps y a nos gueules

nos goulafreries nos féroces

et puis nos dents tombent.

 

3.

Plus un mot.

Pas un rot.

On entendrait une sardine soupirer dans sa boîte.

 

4.

Face à la faux faut êt' fou pour s'fendre la poire.

 

5.

« Un enfant pleure

une radio crie »

(Raymond Queneau, « Acoustique »)

 

Radio crie, télé beugle, baffles gueulent, coups pleuvent, mômes pleurent, tue-tête, cinoche permanent, grande cognerie humaine.

 

6.

A vaincre sans péril, on triomphe sans une égratignure.

 

7.

« Marchons sous la faveur des ombres de la nuit. »

(Corneille, « L'illusion comique », III, 7, [Matamore])

 

Marchons sous la grimace et

Sous la sphinge

La grand songe nous fait cette

Faveur : nous indiquer le Nord.

 

Des singes en nos

Ombres nous suivent ce sont singes

De parage à merveilles qui dans

La caboche agitent nos songes et la

Nuit nous grimacent.

 

8.

« Je les entends, fuyons. Le vent faisait ce bruit. »

(Corneille, « L'illusion comique », III, 7, [Matamore])

 

Le vent faisait ce bruit, agitant des chaînes invisibles, démarrant de grands vaisseaux de nuées, qu'ça vous secoue l'cocotier d'l'imaginaire.

 

9.

Si votre âme était plus hardie, elle jonglerait avec des couteaux, ceusses-là que, politiques, on s'colle entre les dents.

 

10.

Nous courons d'un spectacle à l'autre ; nous suivons nos yeux.

 

11.

« mais le roi de la planète ne donne pas audience à toutes ces choses. »

(Alain, « L'âme prophétique » in « Propos sur le bonheur »)

 

« Mais le roi de la planète ne donne pas audience à toutes ces choses» et les laisse sécréter en vous leurs venins.

 

12.

« Ami, tout est-il prêt ? Mais la reine s'avance. »

(Racine, « Phèdre », II, 5 [Hippolyte])

 

« Ami, tout est-il prêt ? Mais la reine s'avance. »

Mirez son nez hautain ; on dirait qu'a va pondre.

 

13.

« Mais revenons à la proie. »

(Henri Michaux, « Animaux fantastiques »)

 

« Mais revenons à la proie ». Du reste, l'ombre n'a pas attendu nos restes et a filé tout droit se fondre dans le crépuscule.

 

14.

« L'homme retrouve sa défaite : le quotidien. »

(Henri Michaux, « L'insoumis »)

 

« L'homme retrouve sa défaite : le quotidien », se recompose alors une bonne tête de chien.

 

15.

« Mais la mauvaise humeur nous lie, nous étouffe et nous étrangle »

(Alain, « Le sourire » in « Propos sur le bonheur »)

 

« La mauvaise humeur nous lie, nous étouffe et nous étrangle » ; nous nous sentons croître dans l'être tout un peuple d'angles.

 

16.

« Par quel trouble me vois-je emporté loin de moi ? »

(Racine, « Phèdre », II, 2 [Hippolyte])

 

« Par quel trouble me vois-je emporté loin de moi »

Qu'à peine je me vois tourner au coin d'moi-même ?

 

17.

« Par des spectres pareils à des corps animés »

(Corneille, « L'illusion comique », I, 2 [Alcandre])

 

Dites donc qu'on s'rait pas des fois manipulés

« Par des spectres pareils à des corps animés » ?

 

18.

« TRISSOTIN

J'ai cru jusques ici que c'était l'ignorance

Qui faisait les grands sots, et non pas la science.

 

CLITANDRE

Vous avez cru fort mal, et je vous suis garant

Qu'un sot savant est sot plus qu'un sot ignorant. »

(Molière, « Les Femmes savantes », IV, 3)

 

« Qu'un sot savant est sot plus qu'un sot ignorant » : c'est de n'avoir pas compris cette réplique du Clitandre de Molière que de doctes zozos firent des programmes d'enseignement général des LP des modèles de ridicule.

 

19.

« Ma foi, ma chère sœur, vision toute claire. »

(Molière, « Les Femmes savantes », II, 3 [Ariste])

 

« Ma foi, ma chère sœur, vision toute claire » :

Qu'est-ce que la terre sinon un œuf d'où sortent

Des milliards de vers agités et perspicaces.

 

20.

« La Lune : sur la lune je n'ai rien à dire »

(Raymond Queneau, « L'herbe : sur l'herbe... »)

 

Si je n'ai rien à dire sur la lune, c'est que je n'y suis pas ; ce qui ne m'empêchera jamais d'être dedans et d'y rester.

 

Patrice Houzeau

Hondeghem, le 1er mai 2016.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche