Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mai 2016 7 29 /05 /mai /2016 08:15

LES NUAGES SUR L'EAU

 

1.

Des fois qu'le calme s'étale en toi façon confiture sur la tartine pis qu'ça dégouline par les trous d'ton être.

 

2.

Qu'j'écrirais, dis, le bref imparable façon riffs à « Smoke On The Water », le genre de truc à vous faire dresser des flammes sur la tête.

 

3.

« ou penser qu'on existe sans y croire, se plaçant dans l'éphémère, parce qu'on est là par hasard »

(Paul Dewalhens, « Contribution involontaire » in « Cymbalum Mundi », la Dryade, 1970)

 

La terre, une bataille d'éphémères, avec d'l'infini genre comme si c'était une drogue plein les neurones.

 

4.

J'aime bien Pierre Henry comme compositeur, i vous donne des leçons de sons, des frissons dans la gouvernance à neurones.

 

5.

Des sifflements, ils filent sur le chemin, aucun signe dans le ciel blanc, le long du vent roule un virevoltant.

 

6.

Sur son cataclop cataclop s'pointa Tout de go au saloon il pan pan dézingua son quidam puis très vite très vite s'cataclopa vers l'ailleurs.

 

7.

Des fois j'me dis mes brefs bidules, des essais de voix pour spectres qu'c'est, sketchs pour mélancoliques d'outre-tombe.

 

8.

Parfois, ô romantisme ! j'me dis qu'le piano est plein d'cheveux et qu'des mains frénétiquement y cherchent kekchoz.

 

9.

C'était un homme avec des placards plein les mirettes et des cadavres plein les placards, un enquêteur, un suspicieux, un entiché du flair.

 

10.

Le seul finit par regarder les autres d'une manière bien à lui. Dans le seul se trouvent les grands saints, aussi les grands assassins.

 

11.

Les chansons appellent. J'entends Brel à la radio, c'est comme si la chanson l'appelait, mon vieux maître de latin qui aimait tant Brel.

 

12.

« Tandis que sur les quais flânent les paresseuses,

je regarde les lourds bateaux des blanchisseuses ;

il en sort des chansons, comme d'un nid d'oiseaux.

Les robustes bras blancs, en plongeant dans les eaux

que bleuit l'indigo, tordent le linge pâle,

et le ciel au-dessus prend des lueurs d'opale.

Moi, tout pensif, je rentre en murmurant tout bas :

Ma mère n'est plus là pour repriser mes bas

et mettre un chapelet d'iris dans mon armoire…

Les nuages sur l'eau font des dessins de moire. »

 

(Nina de Villard, in « Dixains réalistes par divers auteurs », pièce I)

 

13.

« Les robustes bras blancs, plongeant dans les eaux

que bleuit l'indigo, tordent le linge pâle »

(Nina de Villard)

 

indigo : bleu puissant Newton en fit la septième couleur de l'arc-en-ciel ça vous a un air supra-réel mais c'est qu'du bleu violet.

 

14.

« et le ciel au-dessus prend des lueurs d'opale »

(Nina de Villard)

 

J'aime bien ce ciel « au-dessus » ; en-dessous, on marcherait dans les dieux.

 

Opale : le ciel précieux comme une pierre, des châteaux y flottent, des îles y planent, des statues merveilleuses nous y épient.

 

15.

« Ma mère n'est plus là pour repriser mes bas

et mettre un chapelet d'iris dans mon armoire... »

(Nina de Villard)

 

chapelet d'iris : jadis, de perles en racine d'iris, on faisait des chapelets ; ils allaient parfumer les doigts des petits dieux de l'armoire.

 

16.

« Les nuages sur l'eau font des dessins de moire. »

(Nina de Villard)

 

Le son moire, je songe les éléphants de moire, les éléphants de fumée, les éléphants de papier froissé glissant sur l'eau.

 

Le son moire : aussi bien des dragons de moire, des donjons de fumée, des amazones fantasques, et les éclairs du cuir.

 

Le son moire : aussi bien le parapluie, la machine à coudre et la table à dissection de nos animaux imaginaires.

 

Le son moire : puisque nous avons hanté l'école, nous avons en mémoire les Moires, destinées grecques « qui donnent d'avoir le bien et le mal ».

(cf « Théogonie », Hésiode traduit par Annie Bonnafé, Payot & Rivages, coll. « La Petite Bibliothèque », 1993, p.75)

 

A-t-on jamais produit d'oracle en contemplant l'évidence mouvante de la moire, de la flache ?

 

Patrice Houzeau

Hondeghem, le 29 mai 2016.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche