Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 septembre 2016 7 18 /09 /septembre /2016 11:36

OS OS OS

 

1.

Lors il se moucha fort car il avait le nez long et plein de monde dedans.

 

2.

M'est avis que bientôt nous ne vivrons plus qu'avec le fantôme de la liberté et nous nous adonnerons stupidement au culte de la politique.

 

3.

I réforment i réforment (ça coûte des sous) mais i dédoublent pas : 30 élèves par cours : c'est pas d'la pédagogie, c'est du gavage.

 

4.

« C'est le Temps, bien sûr. (Est-il pareil chez vous?) Il faudrait arriver plus tôt que lui »

(Henri Michaux, «Je vous écris d'un pays lointain »)

 

C'est le Temps i nous mijote nous marne nous mitonne nous mistigrise grignote qu'en reste plus qu'miettes trognon regrets os os os.

 

Le Temps n'attend personne. Il se tient horizontalement droit, juste dessous les bolides qui zèbrent le ciel tandis que je mange des frites.

 

Bien sûr que je vous aurais aimée dans une autre vie, mais pas dans celle-là où votre regard me traverse comme une ombre passe la porte.

 

Est-il pareil chez vous ? Pour vous rappeler les règles, avez-vous vous aussi l'ironique coucou et l'horloge à cadavres ?

 

Il faudrait arriver avant l'heure de la fermeture dit le lapin blanc sinon nous serons à la merci du Grand Dehors et des apparitions.

 

Plus tôt que lui vengeur je serai là

Là là là là je serai là

Avec ma sardine décapitante

Sous la pluie battante

Elle frétillera là là là là

 

5.

Je n'attends personne. Je n'ai tué personne (donc pas de fantôme) et personne ne m'ayant tué, personne ne m'attend. C'est pour ça.

 

6.

Et elle s'appelait Maurice qu'plus d'un y a laissé sa ch'misse quand la belle Maurice lui mettait dessus le grappin et ses ongles vernis.

 

7.

Je suis pendu au cou de la pendule J'la lâche plus Je suis amoureux du temps qui passe Comme elle ondule bien ma pendule qui glisse la nuit.

 

8.

« Quand on ne sait rien faire, il faut être prêt à tout. »

(Henri Michaux, « Le portrait de A. »)

 

« Quand on ne sait rien faire, il faut être prêt à tout » : ça doit être la devise de l'ENA, ça (ou de Sciences Po).

 

9.

Quand j'fus rapté par des itis m'ont mis dans leur oveni là j'ai bien vu qu'ces gins c'éto des politiques ; j'ai compris bien des choses…

 

10.

Rien de tel que le premier album des Sparks (celui de 1971 qu'est signé Sparks/Halfnelson) pour vous la détendre l'atmosphère d'la tête là.

 

11.

Ils traversent les nuées dans leurs aéronefs mystérieux puis ils descendent s'envoyer un kebab frites en disant qu'c'est l'bordel en France.

 

12.

Franchement, les couleuvres qu'on nous fait avaler, avec le nucléaire, a vont finir par être radioactives, moi j'vous dis.

 

13.

Les politiques, m'est avis qu'ils nous mentent plus qu'eux-mêmes n'osent se l'avouer.

 

14.

Y en a des fois ils prennent leur lune sous le bras et vont rêver ailleurs, loin des robots et de leurs ingénieurs.

 

15.

Comme je refermais en grinçant la porte derrière moi, elle prit les jambes à son cou et la clé des champs. Depuis je monte la garde.

 

16.

Parfois je vais dans ma caboche à la pêche aux chansons, mais j'armonte jamais que des queues et des yeux morts.

 

17.

Jimi Hendrix des fois j'me songe qu'il jouait comme s'il avait voulu évanouir quelqu'un, le faire mystérieusement disparaître dans les échos de sa guitare.

 

18.

En français, on prend les jambes à son cou, la clé des champs et la poudre d'escampette, moi j'écoute « Trouvez mieux » de Robert Charlebois.

 

19.

Alors la limace se fit chemise puis mit une jeune fille dedans parce que c'est plus agréable qu'un barbu.

 

Ces temps-ci, j'ai de la réticence envers les barbus que je sais pas s'ils vont poser une bombe ou seriner du Kenji bidule.

 

20.

Quand on artrouvera mes osses dans une couple de pas mal de temps, j'aimerais bien qu'alors l'archéologue i dise Ah tiens, c'est marrant ça.

 

Patrice Houzeau

Hondeghem, le 18 septembre 2016.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche