Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 avril 2013 6 06 /04 /avril /2013 21:45

A ECOUTER HOW HIGH THE MOON

 

"A quatre heures du matin, l'été,
Le sommeil dure encore.
Sous les bosquets l'aube évapore
       L'odeur du soir fêté."
(Rimbaud, Bonne Pensée du matin)

 

A écouter How High The Moon par Lionel Hampton
Quatre mesures à peine et v'là qu'on s'émeut ;
Heures que nous décomptez-vous ?
Du temps passé à écouter la vieille magie du jazz ? Le
Matin des gens passent des autos klaxonnent
L'été est loin encore même qu'ça neige d'avril
Le temps fait métronome tic tac toc entre
Sommeil et veille ça rêve
D'amour vieille lune et on fait qu'ça
Dure en nous insouciante, ironique, clarinette
Encore faut-il être bien naïf p't'être même un peu savez quoi
Sous le soleil ça pousse ça tousse ça souffre
Les gens vont ici et ailleurs nous quelques
Bosquets nous rues grises et l'ici moche nous suffisent
L'aube d'ici vaut celle de là-bas qu'y ferions-nous ? ça
Evapore Tristan Yseult poudre aux yeux
L'odeur de la lessive à faire pour la semaine ;
Du peu qu'on est vaut mieux se contenter le
Soir on va pas faire la fête pis faut qu'on compte guère
Fêté on est on compte pour du beurre on s'en bat l'oeil.

 

Patrice Houzeau
Hondeghem, le 6 avril 2013

Partager cet article

Repost 0
Published by PATRICE HOUZEAU - dans CONTREVERS
commenter cet article

commentaires

Recherche