Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 décembre 2013 6 07 /12 /décembre /2013 05:53

A QUOI SERVENT LES PIANISTES

 

1.
André Breton, Premiers transparents. Commence par la notation toute simple de "Comment veux-tu" qui sent son quotidien et sa vie commune.

 

2.
André Breton, Premiers transparents. C'est qu'il fait noir soudain cause "que les plombs sautent encore une fois." On n'y voit rien et on ne peut donc comprendre.

 

3.
"Qui marque le temps suspendu" [André Breton].

 

Les horloges ne marquent jamais le temps suspendu; elles n'enregistrent pas les passages des anges.

 

4.
Une croyance répandue veut qu'au décès d'une personne, il arrive qu'une horloge brusquement s'arrête, révélant ainsi un lien secret entre l'outil de la chronique et le coeur.

 

5.
"O tourbillon plus savant que la rose"
(André Breton, Fata Morgana)

 

Le "tourbillon", comme le suggère André Breton, est-il "plus savant que la rose" en ce qu'il voyage et absorbe le monde ?

 

6.
"des lueurs courant sur une mare" [André Breton] : Une fée et ses ricochets.

 

7.
Des lueurs sur l'étant, c'est ce que nous cherchons.

 

8.
Certains musiciens portent à leur bouche d'alambiqués instruments, des genres d'organes de je sais pas quoi, de dragons peut-être.

 

9.
A quoi servent les pianistes ? A calmer les ardeurs des pianos qui, sans ça, à n'importe quelle heure du jour et de la nuit, ne se gêneraient pas pour les balancer dans notre réel leurs méphistophéliennes.

 

10.
"Sous l'ombre il y a une lumière"
(André Breton, Le soleil en laisse)

 

Et si sous la lumière, il y a de l'ombre, ça peut durer longtemps comme ça que ça fait millefeuille.

 

11.
"A l'horizon des fuites"
(André Breton)

 

C'est-y pas que l'univers serait crevé, ballon sans rond dans lequel shoote le démon ?

 

12.
Dans "Sans connaissance", André Breton évoque une "Porte gardée par deux salamandres géantes", ce qui fait penser à Lovecraft, ce qui est amusant; en tout cas, moi, ça m'amuse d'imaginer les deux bestiaux avec des lances, des boucliers avec dessus du cocasse blason, genre licorne à pipe ou zébulon twistant, voire goret volant.

 

13.
"Je me dirige vers la chambre où je suis étendu"
(André Breton)

 

Ouh là, quand on commence à se dédoubler, faut faire attention à pas se rentrer dedans, se cogner, se perdre dans ses doubles.

 

14.
Confronté à moi-même, je me suis fui.

 

15.
L'hiver a chassé les arlequins du printemps
Et les feuilles mortes de leurs masques de lune.

 

16.
Souvent, le vent de l'esprit, on croit qu'il souffle, et c'est juste un courant d'air. Des fois, on peut prendre froid en écoutant certains éoliens.

 

17.
Dans un poème intitulé Violette Nozières, André Breton évoque une "écolière du lycée Fénelon qui élevait des chauves-souris dans son pupitre", ce qui vaut mieux que d'élever des araignées dans son plafond ou une famille de cyclistes dans sa caboche.

 

18.
J'aspire au calme comme à un verre d'eau fraîche.

 

19.
Leurs yeux s'habituèrent aux belles images de mensonge, qui avaient pour but de les distraires des lointains de poussière, de massacres et de sang.

 

20.
Les sphinx agissaient souvent comme si la vie n'était pas en jeu. Cela les renforçait dans leur rôle de croqueurs de voyageurs. Il faut bien que chacun joue son rôle.

 

21.
Pendant trente ans, les villes prospérèrent tellement que l'illusion qu'exister pouvait être facile répandit partout son poison.

 

22.
Il ne put jamais comprendre ce qui, malgré toute leur science de la mort, poussait les sphinx à se reproduire. Ils étaient déjà si innombrables.

 

Patrice Houzeau
Hondeghem, le 7 décembre 2013

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche