Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 novembre 2013 6 16 /11 /novembre /2013 14:27

ACROBATE ZOOMORPHE ET AUTRES BREFS

 

1.
Au fond, les économistes se divisent en deux camps : ceux qui croient en la relance par la consommation, et ceux qui croient en la relance par l'investissement. Les uns jouent à la roulette, les autres tiennent le casino.

 

2.
Le problème est que, peu à peu, nous en arrivons à emprunter de l'argent au commerçant lui-même, qui est donc gagnant deux fois: en touchant des intérêts et en nous vendant sa marchandise.

 

3.
Le chuchotis dans chaque bouche insinue ses cigales.

 

4.
Parfois, je ne vois dans la pluie qu'un découragement, une lassitude du ciel.

 

5.
L'amour se fiche dans l'oeil comme un compas déréglé.

 

6.
Le soleil, un encouragement persistant à ne rien faire. Que de romans, que de romances même a-t-il ainsi cramés !

 

7.
La nuit, le jour : jamais Chronos n'a les deux yeux ouverts en même temps.

 

8.
Je finis souvent par m'endormir dans la pensée que je pense.

 

9.
Être seul, c'est remplir le jour d'une multitude de visages de plus en plus lointains.

 

10.
Les fleurs, une patiente, obstinée, solitaire attente d'elle-mêmes. Comme les jeunes filles, sans doute.

 

11.
C'est dans les angles d'où l'on voit passer notre belle indifférente que parfois l'on ressent le poids froid de la solitude.

 

12.
La solitude étire sa longue perspective d'avenue vide vers la mer.

 

13.
Après tout ce que je n'ai pas fait pour toi.

 

14.
"acrobate zoomorphe" : cette expression saisie au vol des ondes me ravit. J'imagine la belle et charpentée voltigeuse mimant la bête souple, élégante, fabuleuse, rimbaldienne.

 

15.
Nous finissons tous par du vide qu'abandonnent nos mains.

 

16.
Je regarde la ville comme un noeud de rues où passe ma belle déliée.

 

17.
La fronde de novembre 2013 en France : bonnet rouge contre bonnet d'âne.

 

18.
Coeur sec, et l'âme nerveuse : tout pour déplaire.

 

19.
Je songe que les fantômes nous contemplent, derrière leur miroir sans rien.

 

20.
Les êtres quantiques alternent être et néant avec l'aisance d'une danseuse de corde, ou celle d'un jongleur de poignards.

 

Patrice Houzeau
Hondeghem, le 16 novembre 2013

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche