Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 novembre 2013 4 07 /11 /novembre /2013 23:04

AMERS CUICUIS

 

1.
"Variations pour une porte et un soupir" de Pierre Henry : géniale musique pour grinçant revenant.

 

2.
Celui qui parle par aphorismes passe pour un idiot, un fou, ou un sage; jamais pour un interlocuteur valable.

 

3.
La plupart des aphorismes induisent un "et après" suivi d'un "et après, rien".

 

4.
Le réel est un sentiment démenti par la douleur.

 

5.
"j'aurais donné ma fortune pour trouver des mots"
(Gaston Leroux)

 

Bah non, un dictionnaire suffit.

 

6.
Des fois, quand je regarde mon chien, on dirait que je vais lui parler.

 

7.
"Nous le voyons brandir son crâne et nous l'entendons rire... rire... rire."
(Gaston Leroux)

 

C'est dans quelle version d'Hamlet, ça ?

 

8.
"Elle tendit les bras vers la nuit et la nuit"
(Gaston Leroux)

 

Et la nuit ne les lui rendit pas. C'est ballot.

 

9.
Si vous regardez votre réveil et qu'il vous tire la langue, c'est que vous rêvez encore, ou que votre femme est réveillée.

 

10.
C'est quand il ne pleut pas que je vois qu'elle pleure.

 

11.
Je n'aime pas fréquenter les autres; j'y joue toujours un mauvais rôle : le mien.

 

12.
La politique est l'art de mettre les électeurs dans sa poche et son mouchoir par-dessus.

 

13.
La nuit appartient aux amants et le jour aux avocats.

 

14.
Mon premier mouvement est de trouver antipathiques les gens que l'on me présente; mon deuxième mouvement aussi.

 

15.
La sympathie est l'hyperbole de la politesse.

 

16.
Tomber amoureux, c'est tout bêtement être fasciné et n'a rien à voir avec la longue patience d'aimer.

 

17.
Je n'aime qu'une personne par siècle.

 

18.
J'ai le bon souvenir de personnes qui m'ont été bienveillantes; je ne voudrais pas les revoir.

 

19.
Suggérant que j'étais sans doute un "romantique", il ignorait évidemment l'injure qu'il me faisait.

 

20.
L'état critique étant l'état normal de l'être, la prospérité n'est jamais qu'une rémission.

 

Patrice Houzeau
Hondeghem, le 7 novembre 2013

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche