Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juillet 2013 2 16 /07 /juillet /2013 19:21

AUTRES MIETTES DU MÊME TON

 

"Un poirier qui porte des pommes est un autre arbre."
(Henri Michaux, Principes d'enfant)

 

1.
Qui je fus ? Mais ne fus que fumée.

 

2.
Même cané, il ricanait encore.

 

3.
Il avait des états d'âme tellement nombreux qu'il ne se comptait plus.

 

4.
- Oh dis c'est
Beau
L'Odyssée
Oh qu'c'est beau...

 

- Oh dis ô Mère-grand
C'est-y vrai que le grand Homère
Même que dicunt Homerum caecum fuisse
C'est-y vrai dis qu'on peut dire que le grand Homère
Qu'on dit qu'il était miro absolu
Est le père de toute littérature ?

 

- C'est pas toi qui l'as dit
Vu qu'çui qui l'a dit
C'est avant toi petit Houzeau
Le grand Queneau.

 

5.
Il pleura comme un veau des larmes de crocodile.

 

6.
Les étoiles... on croit qu'elles sont là, et puis elles y sont pas... elles se foutent de nous...

 

7.
Dans ma peau y a mézigue, et ça m'étonne des fois.

 

8.
"Et sur quoi jugez-vous que j'en perds la mémoire,
Prince ? Aurais-je perdu tout le soin de ma gloire ?"
(Racine, Phèdre, II, 5, vers 665-66 [Phèdre à Hippolyte])

 

Et sur quoi comptez-vous ?
Sur vos doigts ? Vous n'en avez plus. Eh bien oui
Quoi, vous, des doigts, vous n'en avez plus.
Jugez qu'à force de vous ronger les ongles,
Vous avez fini par vous manger les doigts. Même
Que ça vous fera les pieds vu que
J'en ai soupé de vous mettre en garde. C'est que je
Perds patience aussi... Et sur
La mémoire non plus pouvez-plus compter... Votre
Mémoire, elle vous joue des tours ; franchement,
Prince, rendez-vous compte un peu :
Aurais-je pu imaginer, aurais-
Je pu penser que vous vous seriez
Perdu dans votre propre palais ?
Tout entier perdu, éparpillé, que
Le temps que ça a pris, le
Soin que ça a pris de vous rassembler puis
De vous recoller, c'est fou ça !
Ma patience, je vous le redis, a des limites, et de ma
Gloire alors, vous vous en fichez bien, hein ?

 

8.
Le trompettiste la trompa tellement qu'elle le trépana de la trompe.

 

9.
J'ai beau la regarder avec attention, la scruter, l'épier la nuit, je ne vois jamais l'ombre d'un sourire se dessiner sur la lune. A croire qu'elle nous fait la gueule. D'ailleurs, la plupart du temps, elle nous tourne le dos.

 

10.
En fait, je vais vous dire... Toutes les nuits, le Dieu Hypnos fait descendre au bout d'une ficelle un genre de cercle jaune, qu'il balance, imperceptiblement balance devant nos yeux, balance d'une imperceptible gauche à une imperceptible droite, en nous murmurant des choses imperceptibles et ainsi, imperceptiblement, Hypnos nous fascine.

 

Patrice Houzeau
Hondeghem, le 16 juillet 2013

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche