Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mars 2014 4 13 /03 /mars /2014 21:45

BREFS CES RICOCHETS

 

1.
Un miroir, le roman ? Peut-être, mais promené le long d'un chemin hanté.

 

2.
Un miroir, le roman ? Sans doute, mais un miroir sans visage public, un miroir pour nos fantômes.

 

3.
L'oeuvre d'art est-elle un piège à apparaîtres ?

 

4.
Tiré de André Breton: "tunnel de sanglots"; "tourne toute la vie"; "parce que se perd de plus en plus" (cf "Signe ascendant", Poésie/Gallimard)

 

5.
"tunnel de sanglots", long tunnel de cauchemars, sanglots d'on ne sait qui précisément, de l'humain, de l'espèce.

 

6.
L'expression "tunnel de sanglots" m'évoque le film "Providence" du désormais regretté Alain Resnais, "Providence" et sa solitude de la mémoire.

 

7.
J'ai parfois pensé que "Providence" était un film claude-simonien, la diachronie aléatoire de la mémoire venant perturber le cours logique des choses.

 

8.
Les brefs, ces ricochets dans la flaque à reflets changeants de ma caboche.

 

9.
La voix d'urgence tranquille d'Alain Veinstein la nuit sur France Culture.

 

10.
Parfois, il semble que "tourne toute la vie", s'éloignant de la route droite et claire, pour s'engager dans l'inconnu, la ruelle sombre, l'impasse.

 

11.
"Parce que se perd de plus en plus", se perd de plus en plus, que donc, c'est de moins en moins que, de moins en moins que, eh oui, on vieillit.

 

12.
Se rajeunit pas tout ça, s'aigrit, se racornit, se corne, se rhinocérosse, se fait tout clou, cuir, os, cuirasse craquelée.

 

Patrice Houzeau
Hondeghem, le 13 mars 2014

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche