Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mars 2013 6 23 /03 /mars /2013 13:50

COMME UNE PUCE DANS UN JEU DE CHIENS

 

1.
Il régnait un silence si sciant qu'on n'en avait plus de jambes.

 

2.
Un jour, le soleil sera si mort qu'on ne sera pas là pour le voir; même que ce ne sera pas un jour, mais une nuit, et même que ce ne sera pas une nuit, mais une ténèbre.

 

3.
Il était si mort que, déjà, les vautours frappaient au carreau.

 

4.
Celui-là, il est si fondu qu'on pourrait l'étaler sur une crèpe.

 

5.
Il y en a qui portent leur os comme une croix de verre.

 

6.
J'ai beau me dire que mon chien a un regard intelligent, je n'arrive pas à le trouver aussi intéressant que Suzon les gros nichons, quoiqu'elle aussi aboie, et ronfle.

 

7.
Belle fille, mais mauvaise langue. Et remarquez que, si elle a de la verve, du bagoût, de l'inventivité dans la jactance, on pourrait tout aussi bien dire : Belle langue, mais mauvaise fille.

 

8.
Entendu dans le film "La Bête à l'affût", un bon vieux polar français d'Henri Chenal (1958), ce dialogue amusant (je cite de mémoire, laquelle est farceuse comme une puce dans un jeu de chiens) :
"- Tenez, mauvaise graine...
- Merci bien, belle plante."

 

et aussi :

 

"- Mais c'est impossible, Maître Doucet est installé dans la région depuis plus de trente ans.
- Ah, parce que, d'après vous, l'innocence, ça marche à l'ancienneté..."

 

9.
Petit bonheur de temps à autre : trouver du pain perdu dans son assiette.

 

10.
A force de n'aimer que soi, on finit par se prendre pour un autre.

 

11.
C'était aussi mystérieux qu'un nain de Venise (évidemment, je fais référence ici à quelque chose de bien plus mystérieux encore, quelque chose dont je n'avais pas soupçonné que l'étrange Don't Look Now (Nicolas Roeg, 1973) se faisait un écho tranchant, sanglant, gothique).

 

Patrice Houzeau
Hondeghem, le 23 mars 2013

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche