Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 août 2013 7 11 /08 /août /2013 08:29

DANS LES LIGNES D'UNE MAIN LIBRE III
En lisant Les Mains libres, de Paul Eluard et Man Ray, Poésie/Gallimard, 2013.
Légendes.

 

31.
La liberté est sans pudeur. Aussi lui fait-on la leçon. Elle n'en est que plus impudique.

 

32.
Prenez garde, Mademoiselle, vos mains en veulent à votre cou.

 

33.
Le temps est variable en genre et en nombre. C'est ce qui le rend insaisissable.

 

34.
La plante oiselière a plus d'un bec dans sa tige.

 

35.
Le train a déraillé du ciel, et Dieu en a été éjecté.

 

36.
Le monde a plus d'un tour dans sa roue.

 

37.
Du sable surgissent des créatures qu'aussitôt le vent dissipe, et dont la poussière vient s'agiter dans nos cerveaux.

 

38.
Le blason de certaines villes est pour nous le visage d'une jeune femme, un regard, une poitrine. Le reste, c'est de l'érudition locale.

 

39.
Le monde, une paire de jambes sortant d'un oeuf d'autruche.

 

40.
Lorsque nous rêvons, est-ce que nous espionnons pour le compte du réel ?

 

41.
Sans doute tissons-nous les toiles de nos plafonds, afin d'entamer une chasse aux araignées qui, généralement, nous prend l'essentiel de notre existence.

 

42.
Mademoiselle, comme vous êtes distraite ! Vous avez laissé votre tête dans les nuages et vous revenez les mains pleines de pluie.

 

43.
Nous ne sortons du château que pour tenter d'y revenir, et nous ne rentrons au château que pour nous en évader.

 

44.
Composer des aphorismes, c'est jouer aux fléchettes, c'est faire mine de s'amuser et puis, tchak ! - dans l'oeil.

 

45.
Je tiens à pratiquer l'art du bref, comme certaines filles pratiquent l'art éphémère de la pose.

 

Patrice Houzeau
Hondeghem, le 11 août 2013.

Partager cet article

Repost 0
Published by PATRICE HOUZEAU - dans PHRASES ET FICTIONS
commenter cet article

commentaires

Recherche