Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 décembre 2013 2 03 /12 /décembre /2013 06:06

DEJA D'LA VIEILLE LUNE

 

1.
Si tout est déjà écrit, c'est que l'avenir, c'est déjà d'la vieille lune.

 

2.
Cioran a cet étonnement du "tant de peuples [qui] survécurent à leur génie". Songez à l'arsenal atomique. On dit aussi que de très sophistiquées équations et calculs de probabilités préparèrent la  crise économique mondiale de 2008. Notre civilisation s'effondrera par excès de subtilité.

 

3.
Dans sa grande raison de tout, la Nature a prévu son antidote, l'humanité.

 

4.
Ce n'est pas parce qu'ils ne vous écoutent pas que les élèves bavardent, c'est parce qu'ils vous entendent trop bien.

 

5.
Je lis dans Cioran que le saule pleureur a poussé dans la bibliothèque, noyant la dialectique dans le flot de ses branches, l'émiettant dans son soleil.

 

6.
Je passe le même toujours encore réverbère. C'est dans ma tête; je bois un verre dans le labyrinthe, où a disparu mon bel amour orageux.

 

7.
Dans la rue, une femme crie, une femme crie dans le noir.
Je contemple le miroir où jamais plus je ne te regarde.

 

8.
En salade, les anathèmes; au ciel, les lardons séraphins. Nous buvons de vieux vins et rotons des blasphèmes.

 

9.
Certaines nuits d'hiver, je rêve que dans les rues désertes passe Mélusine, que dans la brume passe sa face de flammes bleues et de vipères.

 

10.
Ah penché sur mes écritures comme Argan sur ses maladies, me demander de la blonde, de la rousse, ou de la brune, laquelle aurais-je aimée ?

 

11.
La tragédie, ce n'est pas le Chant du Bouc, c'est le guignol de la Gorgone.

 

12.
Je me demande si les Rolling Stones ont pensé aux origines de la tragédie lorsqu'ils enregistrèrent "Goats Head Soup".

 

13.
C'est par souci de rester entier que j'évite de trop fréquenter les autres. Ils auraient vite fait de me vider de mon temps, jusqu'à ce que ma lucidité en soit asséchée, source égorgée par le soleil.

 

14.
Si belle, évidemment si belle qu'avec raison tu me fuis.

 

15.
L'oeil, faut qu'ça zieute; l'oeil, faut qu'ça strie le réel, que ça le contamine, que ça l'oculise.

 

16.
Le doigt du réel dans l'oeil de ses illusions.

 

17.
La main invisible du marché ? - Les yeux de l'Amérique.

 

18.
Sans même y penser, nous changeons de réel comme de chemise, comme de peau. Nous ne sommes les mêmes que par convention. Parfois, évidemment, il arrive qu'on soit radicalement autre, et que l'autre s'en aperçoit.

 

Patrice Houzeau
Hondeghem, le 3 décembre 2013.

Partager cet article

Repost 0
Published by PATRICE HOUZEAU - dans FANTAISIES SPECULATIVES
commenter cet article

commentaires

Recherche