Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mai 2013 5 31 /05 /mai /2013 04:36

EN TOUT CAS J'ESSAIE
Brefs et citations de et d'après Jules Laforgue (elles sont en italiques).

1.
...se ruer dans l'inconnu... chien sur la piste... fantôme qui ne reconnaît pas son lieu...

2.
Le vent qui n'a pas décoléré... du coup, il souffle à nous décoller de nos ombres.

3.
Vous verrez mes voiliers... une fois dépliés... mes voiliers... zieuterez... du papier, dépliés i seront, mes voiliers... cocottes... cinglantes à flaques... ah les démarrées ! Vous verrez mes jongleurs aussi... les mains qu'ils ont... pleines d'invisible...

4.
Oui, ce monde est bien plat... crèpe, galette, boulette... on court dessus... sillons...

5.
se mêler en valses fantastiques... valseurs, valseurs in the dark...

6.
L'éclair aveugle en est en route... Laforgue le dit, c'est çui-là d'la mort... qui zigzague déjà sur la route... entrant par la pluie, franchissant les feuillages, perçant les arbres du parc... et puis qui chose...

"Quant à ta mort, l'éclair aveugle en est en route
Qui saura te choser, va, sans que tu t'en doutes."
(Jules Laforgue, Complainte du sage de Paris)

7.
nuits folles sans nombre... monde rué... en grand rut... coupes et verres... lèvres et corps... ah ! les fièvres et les sueurs... et les assassinats... les yeux qui s'en retournent...

8.
"Mon coeur... Ah! pourquoi donc ai-je un coeur? Ah! pourquoi..." (Laforgue, Litanies de mon triste coeur)... En tout cas, il bat... son alexandrin... remarquable !

9.
mes tristesses sans causes... dogue triste... mélancolie de chien couchant... déjà la nuque qui se ploie... visage qui se chiffonne...

10.
Elle est Tout... Mais non, pas tant qu'ça.

11.
...tout nous abandonne... qu'est-ce que j'disais...

12.
Sa peau prenait déjà le ton... ça s'parchemine en chemin... se tache... ça devient thon, carpe... entre les feuilles mortes...

13.
Oh ! là-bas... un tourbillon de feuilles mortes... Il doit y avoir une statue.

14.
... je voudrais un vampire... ma portative immortalité... mon ironique memento mori...

15.
... je n'aime personne... en tout cas, j'essaie...

Patrice Houzeau
Hondeghem, le 31 mai 2013

Partager cet article

Repost 0
Published by PATRICE HOUZEAU - dans LE GRAND JULES LAFORGUE
commenter cet article

commentaires

Recherche