Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 avril 2013 6 06 /04 /avril /2013 15:56

ET L'ON SAIT QUOI
En écoutant le splendide, tonique, jazz Joe Jackson's Jumpin' Five.

 

"Quant à ta mort, l'éclair aveugle en est en route
Qui saura te choser, va, sans que tu t'en doutes."
(Jules Laforgue, Complainte du Sage de Paris)

 

Quant à toi, ma gueule, ma cligne de l'oeil,
A l'heure où toc toc qui cogne à
Ta carcasse, c'est la
Mort qui t'la saisira poudre à néant
L'éclair Crack Dzim Boum !
Aveugle comme l'amour, le glaive, le hasard
En éclairera la face figée elle ta face elle
Est lividement surprise blafarde blême éberluée
En est stupéfaite ombre blanche sur la
Route où elle s'en allait peinarde vers Je-n'sais Zou!
Qui que tu sois où que tu sois elle
Saura bien te retrouver l'archiviste des âmes
Te coller au dernier trou te
Choser dit Laforgue car
Va, la mort nous chose et vrac d'os
Sans ni sens ni sang nous finissons
Que nous ne sommes que que, que condition, que
Tu n'es en sursis que de ton cadavre, tu
T'en plains de ta carcasse et puis tiens tu ne
Doutes plus et l'on sait que tu es mort.

 

Patrice Houzeau
Hondeghem, le 6 avril 2013

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by PATRICE HOUZEAU - dans CONTREVERS
commenter cet article

commentaires

Recherche