Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 octobre 2013 6 19 /10 /octobre /2013 07:24

ET VOICI CE QUI SE PASSA

 

1.
J'écris pour ne pas trop me fatiguer de moi-même, et pour me désennuyer des autres.

 

2.
"à la fois marin, commerçant et pirate." (in Le Figaro Histoire n°10, p.45) : Ce qui vaut pour "les Grecs de la Grande Grèce, ceux de Sicile et les Etrusques" vaut pour nos modernes mondialisateurs. On navigue, on trafique, on escroque et extorque.

 

3.
"l'oeuvre se retrouva après bien des vicissitudes" (Histoire National Geographic n°7, p.100).

Ce qui est fait pouvant toujours être défait, une oeuvre est souvent vouée à la vicissitude. Si elle passe les temps, elle est vouée à la fossilisation, à l'archivisme, parfois à la sacralisation.

 

4.
"Je ne dois désormais songer qu'à me cacher."
(Racine, Phèdre, v.920)

 

Moi aussi, je me dis ça, et très souvent même.

 

5.
Le guerrier danse sous la fleur éclatée de l'arbre, parmi les touffes qui s'étouffent dans l'air, sous le masque, le guerrier danse, pour l'os de lion.

 

6.
Il ne faut pas rire de l'échevelée soudaine ; elle pourrait vous écrabouiller d'un cadenas.

 

7.
En général, quand ça fait braam, broum, braoum, tout rouge avec des flammes et un gros nuage de poussière, quelqu'un crie : "Couchez-vous !".

 

8.
"Je vis donc seul" : ce donc sous-entend quelque handicap, ou déception.

 

9.
La lune de sable ne manque jamais, à chaque fois qu'elle est assez mince pour, de passer par le sablier.

 

10.
Cette fille est une merveille, mais le réel n'est pas un écrin.

 

11.
Entendu sur Télé Melody, dans la bouche d'Enrico Macias dans une émission des années 70, cet enchaînement qui me ravit : "Et voici ce qui se passa".

 

Patrice Houzeau
Hondeghem, le 19 octobre 2013

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche