Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 décembre 2009 1 14 /12 /décembre /2009 09:48

L’ŒIL CE TROU VIF

L’œil ce trou vif qui appelle le vertige
Comme cet œil mort dans Psychose cet œil
Dans lequel se reflète un réel qui n’est
Plus perceptible par la morte et qui est
Désormais vertige incompréhensible monde
Absurde aux yeux du spectateur saisi par
La fascination et un vague écoeurement à
La vue de cette mort qu’il ne désirait à
La vue du sacrifice narratif de celle là
Dont il espérait qu’elle fût aussi cette
Héroïne qu’un homme (James Stewart Grant
Cary) eût comprise et sauvée malgré elle 
D’où en écho ce dessin précis en gris et
Noir page 169 de Démons et Merveilles de
la Science-Fiction de Henri Gougaud dans
Le centre de l’œil ce cercle noir ce que
L’on voit alors c’est une tête de mort à
Penser donc que l’œil ce trou vif est là
Pour témoigner de la mort pour témoigner
Que la mort est à la fois le passé et le
Présent et l’avenir de tout être vivant.

Patrice Houzeau
Hondeghem, le 14 décembre 2009

Partager cet article

Repost 0
Published by PATRICE HOUZEAU - dans VERS JUSTIFIES
commenter cet article

commentaires

Recherche