Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 avril 2013 1 29 /04 /avril /2013 04:09

LA LANGUE RÊVE LE MONDE

 

1.
Si j'étais romancier, je composerais des livres moraux : je ne me vois pas être cruel sur la longueur.

 

2.
Chaque jour, des milliards de bras s'activent à placer et déplacer, à transformer, à produire, à détruire, à manipuler, à enterrer les preuves de notre passage.

 

3.
L'humanité, une immense scène de crime.

 

4.
Je me dis parfois que l'hermétisme serait préférable : trop forte liqueur, parfois, l'aphorisme.

 

5.
Contrairement à ce que l'on pourrait penser, l'écriture de l'ironie me réconcilie avec la place qu'on m'accorde dans le jeu social : j'ai la faiblesse de croire que mes pensées éloignent l'autre de la tentation d'aller vers moi.

 

6.
La musique, ce paysage liquide.

 

7.
J'aime la musique qui a les lèvres closes ; elle m'épargne l'effort d'essayer de la comprendre.

 

8.
Les théoriciens de l'art abstrait, en coupant la forme de la représentation, ont pensé obliger le public à réfléchir sur ce qu'est une oeuvre. Le résultat fut exactement le contraire : "intéressant" ou "pas intéressant" sont devenus les seuls critères d'appréciation possibles de ces fantaisies rythmiques dont les prix s'envolent ou s'effondrent en fonction du temps qu'il fait, du cours des matières premières, du taux de courage de nos dirigeants.

 

9.
Je ne vois pas comment l'humain pourrait se passer de son activisme productiviste ; il faudrait qu'il se coupe la langue.

 

10.
La langue génère du possible à la manière d'une corne d'abondance. Elle rêve le monde.

 

Patrice Houzeau
Hondeghem, le 29 avril 2013

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche