Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juillet 2013 3 03 /07 /juillet /2013 08:55

LA SI BELLE CORSAGE ET RAGOUGNASSES

 

1.
"Comme on se tapait d'immenses parcours avec l'idiot et la si belle, j'ai traversé toute la campagne de Rochester et par tous les temps..."

(Céline, Mort à crédit, folio n°1692, p.251)

 

Comme on voyagea tant pérégrina
On se tapait du lieu du trou du bout du bout
D'immenses parcours des boucles tours et détours
Avec l'idiot le perdrions-nous ?
Et la si belle avec ses grands yeux et ses petits pieds
La si belle grands yeux et petits pieds suffisent à la
Si belle déjà que si on écrit petits yeux et grands pieds la
Si belle on sent déjà qu'elle serait tarte assez la
Si belle elle ferait dans l'antiphrase alors peut-être la
Si belle Remarquez qu'on en pourrait trouver de la
Si belle à petits carreaux et grandes tatanes de la
Si belle basketteuse de la
Si belle sportive de la kangourou à yeux doux de la
Si belle danseuse musculeuse voltigeuse vertigineuse
Si belle grande sauterelle magnifique y a pas de loi
J'ai traversé moi l'angliche bled
Toute la campagne la cambrousse rousse et verte
De Rochester que diable allait-il faire à Rochester ?
Et par toutes les pluies cinglantes
Et par tous les soleils cuisants
Tous les temps j'vous dis à s'y user.

 

2.
"Aux épaules, le corsage en soie il fait des lignes, des détours, des réussites de la viande, qui sont des images atroces, des douceurs qui vous écrabouillent..."
(Céline, Mort à crédit, p.250)

 

Aux épaules - là le narrateur évoque le haut d'une fille
Le corsage en soie - ça se précise et se raffine
Il fait des lignes - ça se dessine aussi que ça fait
Des détours façon dessin abstrait qu'l'oeil s'y perd
Des réussites de la viande - lucide quand même l'oeil
De la viande - ça vous pose son voyeur ça un peu
De la viande - ah le coquin ! le tarabuste ! le turlupin !
Qui sont des images atroces - forcément les
Images, on rentre pas dedans, inaccessibles les
Images, un autre monde, parallèle, que pour l'oeil !
Des douceurs - eh oui, mais pas touche !
Qui vous écrabouillent - comme quoi la beauté, que des
Qui vous écrabouillent - vous flanquent du froid les
Qui vous écrabouillent - vous mettent en désir les
Qui vous écrabouillent que vous en avez mal aux.

 

3.
"Je connaissais toutes les ragougnasses, toutes les manières de faire "revenir". C'est un genre extrêmement commode..."
(Céline, Mort à crédit, p.410)

 

Je connaissais - c'est le célinien qui cause
Toutes les ragougnasses - Ah le frichti ! ragoûts et fricots,
Ragougnasses - le suffixe à saucer
Ragougnasses - assez le bout d'pain fricotant dans
Toutes les sauces qu'on imagine
Toutes les manières à patates, carottes, haricots, navets,
De faire "revenir" l'arlequin et ses lardons
C'est un genre de canaille cuisine
Extrêmement qu'à le réchauffer meilleur c'est
Commode donc c'te boufftance à revenances.

 

Patrice Houzeau
Hondeghem, le 3 juillet 2013

Partager cet article

Repost 0
Published by PATRICE HOUZEAU - dans CONTREVERS
commenter cet article

commentaires

Recherche