Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 avril 2013 7 21 /04 /avril /2013 16:10

LES VERITABLES BESOINS COMMUNS

 

"le temps viendra où naîtront des institutions destinées à servir les véritables besoins communs de tous les hommes" (Nietzsche, Humain trop humain, 476, Le Livre de Poche, "Les Classiques de la Philosophie", n°4634).

 

AVERTISSEMENT : On trouvera ce bref virulent &
Il l'est assurément c'est que je n'ai toujours
Pas digéré cette idée qui voudrait que le fait
De mourir pour des idées soit particuliérement
Héroïque alors que c'est complétement imbécile
Les idées n'étant jamais qu'une monnaie que le
Langage invente pour mieux se répandre et dans
L'être persister parasite perspicace selon une
Belle formule utilisée dans Starship Troopers.

 

Je lis dans Humain trop humain cette prophétie
Nietzschéenne selon laquelle "le temps viendra
où naîtront des institutions destinées à servir
les véritables besoins communs de tous les hom-
mes" tiens "les véritables besoins communs" je
Me demande de quoi il parle exactement l'autre
Là à moustaches des besoins de nature ou alors
D'on ne sait quels besoins qui ne sont que les
Preuves qu'une fois débarrassé des contraintes
Du travail l'humain ne sait que faire du temps
Qu'il a à passer on se demande pourquoi sur la
Terre qu'il s'est créé des virtuosités donc je
Me demande ce qu'ils sont comme si l'humain ne
Demandait qu'à exister en étant heureux Blague
A part tout n'indique-t-il pas que s'il aspire
Au bonheur l'humain ce n'est que parce qu'il a
Besoin d'un alibi pour laisser libre cours aux
Jalousies les plus diverses & cet humanisme de
Gentil n'est-il pas une bonne conscience qu'il
Se paie sur le dos des pauvres bougres qui ont
Cru de bonne foi que se sacrifier pour que les
Autres soient plus heureux légitimait l'humain
Le plaçait au-dessus du loup mézigue c'est pas
Demain la veille que je me sacrifierai pour un
Autre aussi ai-je la franchise de le dire & de
Me compromettre de moins en moins souvent à la
Fréquenter cette espèce fâcheuse qu'on appelle
Les autres On trouvera ces mots peu admirables
Peu sympathiques c'est que je l'ai dit déjà de
Si nombreuses fois que ma sympathie était fort
Peu universelle que je m'étonne toujours qu'il
Y ait des gens pour rechercher ma compagnie.

 

Patrice Houzeau
Hondeghem, le 21 avril 2013

Partager cet article

Repost 0
Published by PATRICE HOUZEAU - dans FANTAISIES SPECULATIVES
commenter cet article

commentaires

Recherche