Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 avril 2013 5 05 /04 /avril /2013 09:24

PENSEE D'SAUMON
Notes sur Humain, trop humain, de Friedrich Nietzsche, traduit par Desrousseaux et Albert, revu par Angèle Kremer-Marietti, Le Livre de Poche, Les Classiques de la Philosophie, n°4634.

 

1.
"calculer l'avenir de chaque être" (p.109, par.106) : fantasme de sociologue.

 

2.
"en raison des ressemblances les plus fugitives" (p.41, par. 12) : ainsi la pensée saute-t-elle d'un visage à l'autre, d'une circonstance à l'autre, dans une vraisemblance qui se construit dans son énoncé même.

 

3.
"La parfaite clarté de toutes les représentations oniriques" (p.41, par.12) : il ne suffit pas d'évoquer un double fantastique du réel, il faut aussi que ce double soit plus précis encore que le réel. Nous demandons aux fantômes d'êtres aussi précis et définis que des équations mathématiques. Le sentiment de l'absurde, et la nausée qui en découle, proviennent de la constante décomposition de toute représentation fantasmatique.

 

4.
La plupart de nos actions ne sont pas guidées par la raison, mais par l'esprit pratique.

 

5.
"parce qu'on occupe l'autre de sa personne" (p.249, par.347) : c'est là même le scandale de la vie en société : que des gens qui nous sont absolument étrangers nous occupent de leur personne. C'est là l'indélicatesse originaire de l'humain : écoute-moi, passe du temps avec moi, fais-moi à manger, aime-moi. Quelle horreur !

 

6.
Me trouver sympathique n'est pas seulement une erreur de jugement, c'est une faute de goût.

 

7.
Le principe fondateur de la vie sociale est le masochisme : avoir du mérite à souffrir.

 

8.
"le peuple contre le peuple, et cela durant des siècles !" (p.198, par.233) : Il me semble parfois que la lutte des classes est l'habit civilisé d'une lutte fraticide originaire : le sédentaire poursuit le nomade de sa haine ; le chef de clan punit le singulier ; le puissant utilise le faible.

 

9.
"plus proche de son but qu'elle ne le sera à la fin" (p.199, p.234) : se pourrait-il que l'humanité soit vouée à manquer son but ?

 

10.
"il ne pénètre nos secrets" (jsais-pas-où) : chaque humain est un secret bien gardé par un autre lui-même.

 

Patrice Houzeau
Hondeghem, le 5 avril 2013

Partager cet article

Repost 0
Published by PATRICE HOUZEAU - dans FANTAISIES SPECULATIVES
commenter cet article

commentaires

Recherche