Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 octobre 2013 6 19 /10 /octobre /2013 08:36

QUI M'A GLUPS

 

1.
De quoi, dans sa prison, n'a-t-il pas assez sur lui, pour les "figer tous", le personnage de Trondheim ?
- Pas assez de shazam, de vloufff le voilà changé en lapin, de vlafff la voilà envolée, pas assez d'abracadabra et de piano pour le rythmer façon Ian Dury.

 

2.
Que voient-ils dans les nuages, les Givrés de Madaule ?
- De quoi faire cuire des pâtes, de quoi mettre dans le whisky, un animal avec des "f" à la place des "s", et des tas s'accumulant nimbus, qui pourraient bien, ô olibrius, se mettre à pleuvoir.

 

3.
J'ai longtemps rêvé que l'occupais indûment une chambre dans une résidence universitaire (j'étais éminemment plus jeune alors). Dans l'angoisse d'être percé à jour, je n'étais soulagé qu'une fois la porte refermée derrière moi. Chaque nuit que j'y passais était une sorte de miracle, comme si l'administration avait oublié de me demander la clé, comme si j'étais si anonymement insignifiant que cette imposture ne prêtait guère à conséquence, comme si j'habitais une autre dimension qui flirtait étrangement avec le réel. Sans doute, cette chambre était destinée à quelqu'un d'autre, quelqu'un qui n'était pas venu, et dont, impénitent imposteur, j'avais pris la place.

 

4.
Que seraient les Tusci latins et les grecs Tursenoi ?
- Ce serait-y les Etrusques ; ce serait-y pas ? Mystère et idiome de Lemnos !

 

5.
Entendu sur France Culture la jeune voix d'une critique d'art : "Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais moi, il y a un accrochage qui m'a un peu glups..."

 

6.
Que furent, dit-on, les Celtes pour les Etrusques ?
- Des bras armés contre eux ; des bras armés pour eux.

 

7.
Selon La Rochefoucauld, de quoi est capable l'absence ?
- De diminuer "les médiocres passions, et d'augmenter les grandes, comme le vent éteint les bougies et allume le feu." Je songe à celui qui s'attise au vent cependant qu'elle n'y pense plus que de loin en loin.

 

8.
L'absence, une passion qui se divise à l'infini.

 

9.
L'absence émiette le coeur.

 

10.
Selon Michel Weyland, que se passe-t-il si l'on change une lettre ?
- "En changeant une lettre, cet os du pied est devenu une terre du grand large." (in Spirou n°3907, p.4).

 

11.
Qui donc ne peut supporter les lignes droites ("ça le rend fou !") (cf Spirou n°3907, p.7).
- Celui qui n'envisage les choses que dans leur retour.

 

Patrice Houzeau
Hondeghem, le 19 octobre 2013

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche