Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 décembre 2013 2 10 /12 /décembre /2013 02:05

QUINTE DE TOUCHES

 

1.
Cette phrase de la plume de Philippe Azoury : "David Bowie est effectivement tant et tant de choses à la fois que David Bowie n'est pas." Un genre de paradoxe, cette phrase, que l'on n'épuise pas si facilement, ce "tant et tant" étant à la fois porteur et destructeur du sujet, comme si celui-ci s'émiettait dans toutes ces choses qu'il est censé être.

 

2.
"David Bowie est effectivement tant et tant de choses à la fois que David Bowie n'est pas." (Philippe Azoury).

 

Le beau et talentueux Bowie est-il un chef d'oeuvre du storytelling ?

 

3.
Lui là, i "nous dévisage comme s'il était" : ce qui laisse songeur.

 

4.
"Je suis juste heureux de pouvoir" : Les humains, entendez comme ils aiment à se féliciter de leur volonté de puissance.

 

5.
L'expression "ne pas même essayer", quand elle n'indique pas la prudence, est dépréciative. C'est que ne pas essayer, c'est renoncer à ce qui caractérise l'espèce bavarde : prouver que l'on peut.

 

6.
Il est possible que l'espèce humaine soit la seule à pouvoir nommer l'impossible.

 

7.
Parce que les humains semblent être les seuls à nommer Dieu, on en déduit que Dieu existe. Et si, sans nom pour le dire, les chiens, les chats, les fourmis et les tamanoirs adoraient un dieu secret, inédit, inouï, indicible.

 

8.
Les pantalons troués, déchirés çà et là et plus ou moins artistiquement, qui passent dans la rue, à vrai dire, on n'y fait même plus vraiment attention.

 

9.
Il y a ceux qui "paradent la tête rasée". Le verbe "parader" est ici programmatique; il induit le complément de manière "la tête rasée", si bien rasée que des cheveux longs y seraient ironiques.

 

10.
Dans les articles sur la mode - celle des habits comme celle des idées, celle des penseurs poseurs comme celle des mannequins - on évoque parfois "l'heureuse confusion des genres". C'est tout de même étrange, cette volonté d'intégrer à un modèle unique, unisexe, monomorphe, qui prétend à l'universel comme à une androgynie légendaire, c'est tout de même curieux, cette volonté d'uniformiser tout ce qui, traditionnellement, se différencie.

 

11.
A force de ne plus supporter les autres, je vais finir par me peindre moi-même pour ensuite, de la toile, m'effacer.

 

12.
Faire, "pas très bien faire, mais avec beaucoup de morgue". Ce qui n'est pas donné à tout le monde, de rester élégant dans l'à-peu-près, d'avoir, comme on dit, "de la gueule", c'est un art, une virtuosité.

 

13.
La virtuosité du néant, quand on y songe, c'est quelque chose.

 

14.
Si vous voyez passer des yeux sous votre nez, c'est qu'il y a des visages avec; sinon, ce sont des clins spectraux, de fantomatiques entre quatre yeux.

 

15.
Cette allitération sous la plume de Benoît Fauchet : "marqueterie de traits contrastés". Pizzicati, ces traits, quinte de touches.

 

16.
Y en a d'l'artiste, "dont il faut saluer l'endurance". C'est qu'ça endure, d'l'artiste, même que pour durer et perdurer, faut savoir endurer.

 

17.
D'autres sons, la plume de Rémy Louis : "un cliquetis incertain de percussions à découvert, soigneusement décliné et spatialisé", à les entendre déjà, dans le palato-vélaire, qu'ça cliquette et décline, et dans la dentale, et dans les brèves vibrations.

 

18.
Héraclite, foudre pensante.

 

Patrice Houzeau
Hondeghem, le 10 décembre 2013

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche