Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 février 2014 3 26 /02 /février /2014 10:49

RECULER EN REMONTANT

 

1.
Tiré de René Char: "La lune du lac"; "le doux feu végétal de l'été"; "un lit de profondes" (cf "Donnerbach Mühle")

 

2.
La lune, je suppose qu'elle va au lac comme le visage au miroir.

 

3.
J'aimerais tant, de nouveau, me laisser engourdir dans mon ancienne maison par "le doux feu végétal de l'été", que, des fois, j'en ai brindilles au coeur.

 

4.
Moi non plus, je n'ai jamais contemplé le lit de la rivière aux profondes serpentes, aux longs yeux de menaces.

 

5.
Tiré de Céline: "peu prou pas croyables"; "presque souvenir l'état qu'il est"; "... je recule en remontant..." (cf "D'un château l'autre").

 

6.
Des fois, les femmes, des chats dans d'la grenouille, ou des crapauds si c'est des hommes.

 

7.
Zavez remarqué comme c'est des fois tout "peu prou pas croyable", d'l'épatant roman, du Simenon, les autres...

 

8.
Simenon, blanche prose, grise prose, tout est dit, réglé comme la pluie.

 

9.
Céline, l'auteur que l'on cite en suspension, dans les pointillés de l'épouvante.

 

10.
Les choses, et autres, avec le temps, ça finit toujours presque souvenirs, l'état qu'elles sont, déjà pleines d'désagrégé, les choses et autres.

 

11.
"reculer en remontant", le genre d'exploit à fantôme, qui recule en glissant vers le haut d'l'escalier, en vous fixant tout pâle, tout droit.

 

12.
Je suppose que les gens de doite ont des fois l'impression, eux aussi, de reculer en remontant. Ils doivent se consoler en se disant que mieux vaut reculer en remontant que progresser en s'abaissant.

 

Patrice Houzeau
Hondeghem, le 26 février 2014

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche