Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 août 2013 2 06 /08 /août /2013 04:36

RISETTES ET SALAISONS
En lisant quelques pages de "L'énigme du clou chinois", de Robert Van Gulik, édition de poche 10/18 n°1723.

 

"Vois-tu, ma petite, je suis médecin et je suis toujours très occupé, dit le juge d'un ton défensif."
(Van Gulik, L'énigme du clou chinois, p.120)

 

1.
Quand tu fais des risettes à l'anaconda, il est rare qu'il ronronne.

 

2.
C'ti-lal, il s'a tant cuit la pomme à la bistoule, qu'elle en est toute pleine de carabistoules.

 

3.
Je suppose qu'en promenant un berger allemand, il peut arriver que l'on se sente dogmatique.

 

4.
Certains d'entre nous, "après avoir dîné au restaurant", après être allé au concert ou dans une soirée, ont l'air de filer "vers leur coin secret", comme des araignées.

 

5.
Je suppose que l'on fait des cadeaux aux gens pour se faire pardonner de les importuner par notre inévitable présence.

 

6.
S'il y a des gens que je n'apprécie guère, ce sont les gens.

 

7.
Je déteste être manipulé et me reproche facilement d'avoir l'air de manipuler. Je fais d'ailleurs débuter la manipulation au simple fait d'entretenir une relation qui ne soit pas strictement professionnelle. La gestion de la démocratie par les classes moyennes marque le triomphe de cette manipulation qui trouve sa plus hypocrite et flagrante manifestation dans cette convivialité, ce vivre ensemble, ce festif que l'on nous vend partout comme un sommet de l'art d'être humain et qui n'est que collection de faux semblants, et préparation à l'horreur collectiviste.

 

8.
La plupart du temps, nous avons "une chance sur mille" de rencontrer la personne que nous aimerions rencontrer par hasard dans la rue. Par contre, on ne manque jamais de tomber sur Dugland-Duglond qui vous saoule avec ses problèmes, ou avec son envahissante sympathie.

 

9.
Alors les deux lions en pierre bondirent de la page 120 et dévorèrent le lecteur endormi.

 

10.
On a beau dire, mais un Dieu universel, le dieu de tout le monde, eh bien, il finit par n'être plus le dieu de personne.

 

Patrice Houzeau
Hondeghem, le 5 août 2013

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche