Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 août 2013 3 07 /08 /août /2013 10:27

VACILLES ET FUGACES
Sur des bouts de tirés d'une traduction d'un roman de Anne Perry, qui fait 444 pages, qu'il faudrait donc me payer pour que je lise ces 444 pages, car enfin 444 pages, c'est bien trop long, que je me demande ce que l'on peut bien raconter d'intéressant sur 444 pages, que déjà 44 pages de n'importe qui, ça me gave, qu'en général, je me limite à 4 pages, et même des fois à 4 paragraphes, vous me direz, pour passer le temps dans un train, moui... possible, enfin, moi ce que j'en dis, hein...

 

1.
"Il allait rétorquer sèchement"

 

C'est qu'il l'avait sèche la rétorque. Et voyez, plus il se boissonnait, plus sa rétorque se désséchait, jusqu'à ce qu'on le rossât, d'abondance, et à plusieurs. Après, bien sûr, il allait mourir dans un coin.

 

2.
"Vous le connaissez bien ?"

 

Ah pardi, je le connais comme si je l'avais manqué de peu.

 

3.
"La tête lui tournait"

 

Ce qui n'était pas commode pour fixer son attention, puisqu'à peine s'apprêtait-il à donner le bonjour à la boulangère, qu'il le donnait au boucher, et à peine avait-il choisi la rue de droite, qu'il s'engageait dans la rue de gauche.

 

4.
"Jamais vous n'iriez imaginer de telles absurdités !"

 

Mais si  ! mais si !

 

5.
"Il avait envie de se prêter au jeu."

 

De se prêter seulement, et il espérait qu'on le rendît à lui-même avec quelque intérêt. Sinon, à quoi bon donner de sa personne ?

 

6.
"Ils restèrent tous trois silencieux."

 

D'autant plus que l'un était muet, l'autre sans voix, et le troisième aphone.

 

7.
"La chandelle posée sur la table vacilla."

 

La fille fofolle fugace fagoite et même fort fagoite la
Chandelle lui donnait une figure de cire verte
Posée sur un ample velours bleu de fugacité
Sur mon âme, fit-il, quelle est donc cette dame ?
La fille qui danse dessus moi, répondit la
Table, c'est Flarice Fabourette, et puis tout
Vacilla et tomba dans l'absurde à brouette.

 

8.
"Le jour commença à baisser"

 

Il fallait donc le remonter. Ce truc là prenait toute la nuit. Mais comme les armonteurs de jour n'avaient aucune mémoire, vu que c'étaient des automates, ce travail était purement mécanique. Chronos supervisait l'affaire en suçant quelques os.

 

9.
"Vous me paraissez tout chose !"

 

C'est que je me sens assez truc, et même machiné, et même chiné, et même né chais pas pourquoi.

 

10.
"Songez-vous à une personne ?"

 

Il avait l'esprit si vif et si changeant, qu'à peine lui avait-on demandé s'il songeait à une personne, que déjà il pensait à une autre, et, dans le temps même que j'ai pris à écrire cette phrase, déjà une troisième - fugacement - occupait  son esprit.

 

Patrice Houzeau
Hondeghem, le 7 août 2013

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche