Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juillet 2013 6 13 /07 /juillet /2013 08:18

TANDIS QUE JE BARAGOUINE

 

1.
"Nous ne sommes pas habitués à des assassinats dans ces murs !"
(Agatha Christie traduit par Juliette Pary, Le Secret de Chimneys)

 

Nous non nous
Ne pratiquons pas l'homicide
Sommes pas des adeptes du bouillon d'onze heures
Habitués non vaiment pas
A enterrer dans le parc aux arbres centenaires
Des gens qu'on aurait occis les
Assassinats c'est pas notre style
Dans ces murs des assassinats non
Ces murs n'ont pas de morts sur la conscience ces
Murs peuvent dormir sur toutes leurs oreilles.

 

2.
"puis j'ai compris que ma fille était un poisson"
(Garcia Lorca traduit par Pierre Darmangeat, Eglise abandonnée)

 

Puis alors que je baragouinais pour mes gencives
J'ai saisi l'éclair de lucidité qui passait par là
Compris alors que ma fille aux cheveux de sirène
Que ma fille aux yeux de sirène que
Ma fille aux dents de sirène que ma
Fille à queue de sirène
Etait et cela depuis légende
Un mange-marin dévore-matelot vide-vaisseau un
Poisson une Lorelei une serpente.

 

3.
"comme l'enfant solitaire qui se met en plusieurs, deux trois, pour être ensemble, et parler ensemble, dans la nuit."
(Samuel Beckett cité par Ludovic Janvier in Beckett par lui-même, Ecrivains de toujours, Seuil, p.100)

 

Comme il y en a qui se départagent
Comme il y en a qui se divisent
Comme il y en a qui se départent
Comme il y en a qui se millevisent
L'enfant solitaire çui-là dont le réel un peu s'estrange
Solitaire et pour qui les autres sont des vies rêvées
Solitaire et pour qui les autres sont à tenir
Solitaire et pour qui les autres sont des tubes
Qui tenteraient plus tard de l'entuber
Qui tenteraient plus tard de le fixer
Qui tenteraient plus tard de le griller ce
Solitaire qui se réplique se réitère se performe
Se met en plusieurs en compagnie
En société secrète en club privé en association
Deux trois qu'il est
Pour être rendu en nombre
Pour ne pas se perdre dans le cercle du seul
Ensemble qu'il est
Et pour parler ensemble ça il parle
Pour parler il parle il jacte et jongle et jure
Ensemble tous
Dans l'oeil ouvert sous
La lune quand lui et les siens la
Nuit ne dorment pas et complotent contre le jour.

 

4.
"Barque ancrée aux quatre coins de l'oeuvre"
(Ludovic Janvier, Beckett par lui-même, p.71)

 

Barque dispersée éparpillée débarquée
Ancrée par bouts par angles par coins
Aux quatre coins coincée entre les dents Aux
Quatre coins esquintée écartelée Aux quatre
Coins poinçonnée en pointillés en capilotade
De nocher point de fleuve non plus point
L'oeuvre dans sa langue un jour on la lit plus.

 

Patrice Houzeau
Hondeghem, le 13 juillet 2013

Partager cet article

Repost 0
Published by PATRICE HOUZEAU - dans CONTREVERS
commenter cet article

commentaires

Recherche