Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 juillet 2016 7 10 /07 /juillet /2016 13:34

JE M'DEMANDE QUEL EST LE BUT DU CATASTROPHISME CLIMATIQUE ?

 

1.

Michel Onfray à la radio sur le réchauffement climatique : enfin quelqu'un d'assez honnête pour ne pas tirer de conclusion définitive.

 

Cf France Culture, le 9/7/2016, Michel Onfray, « Brève encyclopédie du monde, Cosmos » (très belle émission).

 

2.

Le catastrophisme climatique est une téléologie (voire une théologie) : j'y vois un but pas bien beau de sainte communauté des vivants.

 

3.

Bon, le climat se réchauffe, d'accord, mais la part de l'humain là-dedans ; après tout la nature est pleine de cycles, non ?

 

4.

Le débat sur le réchauffement climatique vous prend parfois des airs de revanche d'un prétendu droit d'la nature sur la culture.

 

5.

Y a pas plus d'droit naturel que de dieu dans les cieux, tout ça c'est des bobards pour nous grignoter peu à peu nos libertés.

 

J'aimerais pas qu'on nous prive « naturellement » de viande, pis qu'on nous rationne « naturellement » l'eau et l'électricité, ah non.

 

J'aimerais pas qu'on nous interdise « naturellement » alcool, tabac, café pis qu'on censure « naturellement » nos zutismes, ah non.

 

6.

Y en a des fois i font comme si l'humanité était une pérennité absolue ; alors que, comme toute espèce, l'humain finira par disparaître.

 

7.

Après on peut voir l'écologie et la théorie d'la décroissance comme des tentatives d'adaptation d'nos pommes à un futur pas bien joyeux.

 

8.

Quand l'humain aura disparu, restera plus qu'les robots, i s'ront bien avancés.

 

9.

Si ça s'trouve y a déjà un zigue qui travaille à un programme robotique que quand l'humain aura disparu les robots le r'fabriqu'ront.

 

Si ça s'trouve, le robot ressusciteur, un insecte survivant d'l'apocalypse climato-machin s'y glissera et plantera l'système.

 

Si ça s'trouve, le robot ressusciteur, au moment de, eh bien non qu'elle se dira l'intelligence artificielle zétaient trop cons quand même.

 

10.

L'humain n'est pas une espèce sympathique ; c'est juste une espèce intéressante, c'est tout.

 

11.

Entendu dire que la fameuse phrase de Jean Monnet à propos de la construction européenne : « Si c'était à refaire, je commencerais par la culture », était en fait apocryphe. Pourtant cette phrase, si elle est réellement apocryphe, il me semble bien l'avoir entendue rouler dans la bouche de quelques un de nos politiques, notamment des ministres, comme quoi les politiques ne se contentent pas de nous raconter des bobards, ils font aussi mentir les autres.

 

Patrice Houzeau

Hondeghem, le 10 juillet 2016.

Repost 0
Published by PATRICE HOUZEAU - dans actualités
commenter cet article
29 juin 2016 3 29 /06 /juin /2016 10:12

L'ESPRIT, ANGLAIS, L'ESPRIT ET NON LA LETTRE !

 

1.

J'entends par juste politique celui qui juge de l'esprit des lois et non de leur lettre, et qui distingue ainsi le légitime du légal.

 

2.

Le brexit est une preuve que les tenants du référendum à tout crin, de la démocratie directe et de la VIème République ont tort.

 

3.

Des politiques mentent à leurs électeurs, lesquels votent pour ces mensonges. Et les mêmes politiques de s'écrier Ciel ! qu'avons-nous fait ?

 

C'est ce qu'avait compris Jean-Marie Le Pen qui - c'est tout à son honneur - n'a jamais voulu sérieusement du pouvoir.

 

Qu'un politique de talent prouve à ses pairs que le brexit est illégitime dans ses conséquences et le brexit sera nul et non avenu.

 

Il est que le brexit est légitime dans la lettre (le référendum), mais illégitime dans l'esprit, lequel, comme chacun sait, doit l'emporter.

 

C'est l'esprit du Royaume-Uni qui doit l'emporter, et non la lettre qui en l'occurrence a menti par omission.

 

J'entends un fantôme à cigare grommeler que l'Europe est certes stupide mais moins stupide que la honte d'avoir voté sans savoir.

 

4.

Nos politiques ne sont pas sans défauts ; je leur fais donc confiance pour trouver des solutions qui arrangent tout le monde (ou presque).

 

5.

Je suppose que pour certains Anglais, le fighting spirit consiste à provoquer des crises pour avoir le plaisir de les surmonter.

 

6.

Anglais, voulez-vous vraiment perdre l'Irlande, L'Ecosse, la City et Gibraltar ? Anglais, voulez-vous réellement perdre Waterloo ?

 

7.

Pas étonnant qu'il y ait tant de maisons hantées, sans cesse que nous les réveillons, nos vieux fantômes.

 

8.

La littérature est pleine de mondes possibles, et la politique de mondes incertains.

 

Patrice Houzeau

Hondeghem, le 29 juin 2016.

Repost 0
Published by PATRICE HOUZEAU - dans ACTUALITES
commenter cet article
25 juin 2016 6 25 /06 /juin /2016 23:42

BAH ET AUTRES OVNIS

 

1.

« Nos vertus ne sont, le plus souvent, que des vices déguisés. »

(La Rochefoucauld)

 

On croi les gens sont gentil mais en fait tout sourire ils disimulent des cercles vicieu meme s'ils montren dant blanches et aleine fraîche.

 

2.

« Ce que nous prenons pour des vertus n'est souvent qu'un assemblage de diverses actions et de divers intérêts, que la fortune ou notre industrie savent arranger. »

(La Rochefoucauld)

 

On croi des vertus aux gens mes juste i s'aranje avec s'qu'ils machinent pour gagné des sous et être calculés pour que ça s'voye pas trop.

 

On leur croi des vertus je me di kan je croise ces autres la que j'suis bien obligé que francheman i seraien pas, j'en serais pas plus gêné.

 

Des fois je plaisante avec les politiques on dit i plaisante avec les politiques mais je plaisante pas avec les politiques je les aime pas.

 

3.

I paraît qu'ça dégringole dans les Q.I. (entendu sur France Culture ce mardi 21 juin 2016) j'croyais qu'le niveau montait qu'on nous ment.

 

4.

A leurs guerres j'pige que dalle qu'ils sont pleins de dieux qui portent tous le même nom pis qu'i s'massacrent tous entre eux.

 

5.

On a bien raison de se méfier du bouffon ; on croit qu'il plaisante qu'en fait il envenime.

 

6.

L'intelligence est la chose du monde la moins partagée. Plus on est, moins on pense.

 

7.

On vit tout de même dans un monde où la vie humaine vaut moins que le prix d'un magazine télé (avec plein d'imbéciles dedans).

 

8.

Chaque citoyen est un roi courtisé par des bouffons qui, petit à petit, lui bouffent son royaume.

 

9.

La politique sert surtout à gérer les conflits, c'est-à-dire qu'elle les provoque, les organise, et y met cette fin qui justifie les moyens.

 

10.

Franchement, je crois bien que je suis né sous le signe du chien, c'est bien pour ça que j'vous en garde toujours un de ma chienne.

 

11.

La lucidité est un chien que les chats les plus habiles flattent jusqu'à ce qu'ils en viennent à dire qu'il doit avoir la rage ce chien non ?

 

12.

« L'amour-propre est le plus grand de tous les flatteurs. »

(La Rochefoucauld)

 

On s'aime tant bien qu'à force de se flatter le nombril on finit par tomber dedans.

 

Moi, à mon avis, j'suis tombé dans ma caboche, quel bordel là-d'dans ! quel dédale ! quel dallage ! qu'mon esprit y r'trouve pas ses osses.

 

13.

A partir d'un certain nombre, faut qu'les humains s'dépeuplent, pour ça i guerroient, puis après, contents et victorieux, i s'reproduisent.

 

14.

En 2016, en France, le Président de la République d'alors passait pour un euh, un cynique, un faux-jeton, bref les gens l'aimaient pas.

 

15.

« le passage du «trop équivoque» au «moins équivoque» peut aussi exercer une autre fonction qui est de prolonger au plus souhaitable la spécification de ce «quelque chose à faire».

(trouvé sur internet cette perle pédagogiste que, franchement, à ce niveau de cuistrerie universitaire, on a envie de rire et de faire remarquer à ce distingué émérite et tout et tout que c'est n'importe quoi).

 

16.

En 2016, en France, l'éducation ayant fait bien des progrès, on commençait à se battre dans les rues.

 

17.

On apprend qu'à partir de ce qu'on vit. C'est dire si le savoir nous informe, nous occupe, nous masque.

 

18.

On apprend que ce que l'on veut bien apprendre. Pour le reste, la force des choses et la peur du gendarme sont des formateurs assez puissants.

 

19.

Le problème du pédagogisme est qu'il voudrait changer les règles d'une société dont il n'est jamais qu'un effet secondaire.

 

20.

« Et puis il faudrait aussi que les élèves de lycées professionnels bénéficient, comme les autres, d’un enseignement de la philosophie »

(Philippe Meirieu, « Ouest-France », le 14 juin 2016)

 

Philippe Meirieu rêve d'un enseignement de la philosophie en lycée professionnel. Sait-il vraiment comment réagit une classe de lycée pro ?

 

Après, si c'est pour blablater à l'infini, on peut appeler ça philosophie, si l'on est démagogue.

 

Gageons d'ailleurs que Meirieu finira par être entendu. On instaurera quelque jour un pseudo-enseignement de la philosophie en lycée professionnel afin que les titulaires du dit bac pro aient l'illusion de pouvoir suivre des études universitaires en sciences humaines.

 

21.

Bras de fer CGT contre gouvernement à Valls, c'est chien féroce contre chat féroce, non ?

 

22.

En fait CGT et gouvernement se foutent bien d'nos pommes ; tout ce qui les intéresse, c'est leur bout d'gras, leur bifteck.

 

23.

J'adore la phrase « J'aime bien les bananes parce qu'il y a pas d'os dedans », c'est comme les politiques qu'eux y a pas d'cerveau.

 

24.

A mon avis, c'est plus une haine refoulée que l'amour du pays qui anime les politiques.

 

25.

« Quelque découverte que l'on ait faite dans le pays de l'amour propre, il y reste encore bien des terres inconnues. »

(La Rochefoucauld)

 

Malgré tout s'que l'temps nous apran d'soi qu'on s'aime tant on apele ça l'amour-propre on sai pas tout qu'on réagi come en estrange pays.

 

26.

Paraît que Jacques Bergier aurait déclaré que les OVNIS ne sont pas autre chose que des hallucinations provoquées par... les extra-terrestres.

 

27.

Si ça se trouve, l'espace et le temps eux-mêmes ne sont qu'une hallucination que nous produisons parce que sinon comment faire ?

 

28.

On raconte aussi que Churchill et Eisenhower s'étaient mis d'accord pour continuer à ne rien dévoiler de l'existence des OVNIS.

 

29.

J'aime bien ces histoires d'OVNIS ; ce sont les fées modernes, les étranges visiteurs, passe-murailles, passe-temps.

 

30.

Évidemment, je pense aussi que beaucoup de ces OVNIS sont en fait des avions plus ou moins secrets que l'on doit au génie américain.

 

31.

Je ne sais plus où, j'ai entendu dire que la technologie militaire américaine avait en permanence 15 ans d'avance sur le reste du monde.

 

32.

Des prodiges américains, c'est ce que j'ai pensé au début des années 90 lors de la fameuse vague belge d'OVNIS.

 

A ma connaissance, aucun n'a franchi la frontière, et les « extraterrestres » ont scrupuleusement évité le ciel de France.

 

33.

Après, Jean-Pierre Petit ne cesse de suggérer que l'ingénierie militaire américaine (l'hypervélocité) doit beaucoup aux extraterrestres.

 

Mais ce que fait Jean-Pierre Petit, c'est peut-être emballer un peu de science dans beaucoup de merveilleux.

 

34.

Le pilote Thomas Mantell, le 7 janvier 1948, a trouvé la mort non pas en poursuivant un aéronef alien, mais, dit-on, un ballon-sonde Skyhook.

 

35.

On raconte aussi que des fois les OVNIS enlèvent des gens, voire des villages entiers, genre ogres des contes et loups-garous.

 

Je me demande si les OVNIS quand ils enlèvent des gens, ils utilisent un rayon qui fait bzzzz et qui vous transporte dans le ventre de.

 

Je sais pas pourquoi j'associe OVNI enlèvement et vaches que j'vois dans m'tête une vache à meuh interrogatif s'élever dans un rayon bizarre.

 

36.

Des fois que l'on s'intéressa souvent mais pas si souvent qu'en fait on s'en fiche qu'on fait semblant qu'vous existez.

 

37.

Des fois comme elles étaient belles mais aussi invisibles que non sont pas invisibles mais belles comme si elles n'existaient pas.

 

38.

Des fois qu'un pirate jaillirait de la soupe de poissons en s'écriant que le grand cric me et qu'à ce moment-là je m'endors.

 

39.

Des fois que je m'en fiche de ce que font disent et pensent les autres que les autres je sais pas moi si c'est réel ces bêtes-là.

 

40.

Des fois qu'un pirate jaillirait de la soupière avec d'la cuisse de grenouille plein la barbe et du calamar sur la tête.

 

41.

Des fois qu'l'univers serait tissé d'un infini de cercles microscopiques et tournant tournant tournant à vide vide vide.

 

42.

Des fois qu'on serait des aliens bourrés à plus savoir qui on est et oùsqu'on l'a donc atterrie, notre soucoupe.

 

43.

Des fois que mon chien se mettrait à parler mais que ce serait une langue étrangère et que j'y comprendrais rien à son ouah ouah syllabique.

 

44.

Des fois qu'on s'hallucine mais avec les yeux bien ouverts hein comme s'il y avait quelque chose à voir.

 

45.

Des fois qu'les politiques seraient plus honnêtes qu'on le dit et qu'l'art contemporain serait pas autre chose qu'une lessiveuse.

 

46.

Des fois que j'arrêterais de penser Bande de cons partout où je vais qu'i paraît qu'ça s'voit même pas même que j'ai l'air gentil.

 

47.

Question : En France, le droit de manifestation est-il constitutionnel ou législatif ?

 

48.

Y en a i disent comme ça qu'les récentes manifestations n'auraient jamais dû dégénérer qu'on s'demande s'qui passe en France.

 

Y en a même qui disent que des fois les policiers attendent plusieurs heures avant d'avoir des ordres clairs que pendant c'temps-là ça casse.

 

Ne pas donner d'ordres clairs à des policiers qui font face à des furieux cagoulés, je sais pas si c'est responsable.

 

49.

Les vitres brisées de l'hôpital Necker (cf les manifestations du 14 juin 2016) font douter l'opinion de la légitimité des uns et des autres.

 

Bien entendu, une manipulation policière est toujours possible, c'est ce que doit penser une partie de l'extrême-gauche.

 

50.

Il se dit beaucoup que l'Arabie saoudite serait l'un des banquiers de la propagation de l'Islam radical en Europe.

 

Y en a i disent qu'l'Arabie saoudite et le Qatar sont des pas gentils avec nos pommes d'Occident je sais pas si c'est vrai ou pas ou qu'esse.

 

Je me demande : combien de réfugiés syriens les riches monarchies du Golfe accueillent-elles ?

 

51.

Y en a qui théorisent le « Grand Remplacement » que Zut finit par s'demander si des fois c'est pas les robots qui remplaceront tout l'monde.

 

52.

La plupart des religions prônent la paix et la tolérance jusqu'à ce que les politiques en fassent des moyens pour justifier leurs fins.

 

53.

La Turquie est le pays qui accueille le plus de réfugiés syriens au monde (2,5 millions ; source : Amnesty International, février 2016)

 

Le Liban accueille 1,1 million de réfugiés syriens (1 personne sur 5 au Liban est donc un réfugié ; source : Amnesty International, février 2016).

 

54.

Je ne dirai rien de la suppression des classes bilangues qu'à vrai dire, on n'y comprend rien, ça doit être l'effet Hollande.

 

55.

Y a des fois, Zut a s'dit, c'est comme si mes yeux allaient pleurer la mort ou des rivières avec des morts dedans ou chaipas.

 

56.

Elle est venue elle est r'partie à chaque fois ça me fait un cœur plus un cœur moins qu'ma vie s'émiette.

 

57.

L'empathie est une sorcellerie, un malgré-soi qui nous fait veiller sur ce qui nous pourtant si étranger.

 

58.

Je ne joue pas le jeu : je viens d'un milieu modeste et je suis de droite.

 

59.

Savez-vous ce qui nous sépare, c'est que vous croyez avoir le pouvoir, et que moi, je sais que je ne l'ai pas.

 

Patrice Houzeau

Hondeghem, le 26 juin 2016

Repost 0
Published by PATRICE HOUZEAU - dans ACTUALITES
commenter cet article
15 novembre 2015 7 15 /11 /novembre /2015 11:10

FLUCTUAT NEC MERGITUR

 

1.

L'horreur des attentats de Paris. Soudain, on n'a plus envie d'écouter de musique, ni de regarder un film. On serre les poings.

 

2.

Les experts que j'ai entendus récemment remettre en cause la nécessité des frappes aériennes en Syrie devraient avoir honte. Certes, les frappes aériennes à elles seules ne suffiront pas à vaincre les hordes de daech, mais sans doute les gênent-elles considérablement, en permettant notamment aux Kurdes de reprendre du terrain et, en tout cas, de contenir l'avancée de l'EI. Les attentats récents contre la France et la Russie montrent assez leur utilité.

 

3.

« Chacun de nous est-il assujetti à sa communauté d'appartenance ou l'individu prime-t-il sur la communauté ? »

(Pascal Bruckner in « Le Point » du jeudi 12/11/2015, p.39)

 

4.

Le débat entre communautarisme et intégration oblige-t-il l'individu à choisir entre sa famille et l’État, et à ainsi abdiquer ce qu'il est au profit soit d'une caste religieuse, soit d'une quelconque bureaucratie  ?

 

5.

Si le communautarisme s'avère incompatible avec la démocratie, et si toute politique d'intégration est vouée à l'échec, où est la solution ?

 

6.

Je suis surpris d'apprendre qu'il y a encore des imams salafistes en France. Sommes-nous en guerre, oui ou non ?

 

7.

« une sainte alliance des trois monothéismes » ? Foutaises ! A moins de renier toute tradition, on ne pourra au mieux que coexister pacifiquement.

(cf « Le Point » du 12/11/2015, p.39)

 

8.

Dieu est mort, et comme tout kamikaze, en mourant, il tente d'emporter avec lui le maximum de vivants.

 

9.

Il est possible que le dieu des jihadistes ne soit qu'un leurre, une manière pour eux d'oublier qu'ils ne sont que des brutes.

 

10.

Ce qu'il y a, c'est que nous sommes assez intelligents pour croire en un Dieu dont nous savons pertinemment qu'il n'existe pas.

 

11.

Quand Christian Estrosi a parlé de « cinquième colonne » islamiste en France, une grande partie de la classe politique lui est tombée dessus. Et pourtant, difficile de croire que les attentats de Paris, vu le degré de préparation qu'ils supposent, ont pu être commis sans complicité intérieure.

 

12.

Les assassins de daech multiplient les attentats contre les puissances de la coalition. Est-ce qu'ils ont compris qu'il étaient perdus ?

 

13.

Je salue le récent bombardement (le 8/11/2015) du centre pétrolier situé en Syrie et contrôlé par daech. Frappe intelligente puisqu'elle tend à priver l'EI de ses ressources.

 

14.

Lucidité de Pascal Bruckner dans « Le Point du 12 novembre 2015 », pour qui la gauche, « par clientélisme » « délègue la gestion » des banlieues, « soit aux mosquées, soit aux caïds, laissés libres de faire leur trafic ou de tenir les cités. »

 

15.

Que les daechiens avouent ce qu'ils sont, et qu'ils se cousent une croix gammée.

 

16.

Qu'il y ait des jihadistes infiltrés parmi les réfugiés (les « migrants ») est une évidence. Le tout est de pouvoir les repérer.

 

17.

Dans quelle mesure est-il légitime de présenter les chiites comme des progressistes et les sunnites comme des conservateurs ?

 

18.

Rétablir les frontières tout en gardant l'euro ? Pourquoi pas ?

 

19.

Et si daech était une organisation mercenaire ? Au service de qui ? Qui les paie ? Et dans quel but ?

 

20.

Dans cent ans, que dira-t-on de la France ? Qu'elle a plié devant l'intégrisme religieux, ou qu'elle a contribué à débarrasser le monde de daech ?

 

Patrice Houzeau

Hondeghem, le 15 novembre 2015

Repost 0
Published by PATRICE HOUZEAU - dans ACTUALITES
commenter cet article
27 octobre 2015 2 27 /10 /octobre /2015 09:47

LE LENDEMAIN DES DEMONS

 

1.

- Mon fils, que vas-tu devenir ?

- Mon Dieu, que vas-tu faire de moi ?

 

2.

Et si l'Apocalypse arrivait parce que nous pensons qu'elle va arriver. Et si la Bible était une auto-prédiction ?

 

3.

Sans doute, nous sommes-nous rendus éligibles à l'Apocalypse. C'est ainsi que nous tuerons Dieu.

 

4.

Dieu, cette valeur ajoutée.

 

5.

Parfois, je me demande de quel univers parallèle viendra la main qui nous sauvera, ou la faux qui fera sa moisson de nous.

 

6.

N'y a-t-il en Europe que Vladimir Poutine à être assez déterminé pour en finir avec daesh ?

 

7.

Le Diable a plus d'un nom. Quand on discute avec lui, il vaut mieux savoir à quel masque on s'adresse.

 

8.

A moins que je me trompe, sur France Culture, pas un mot sur la mort d'Orlando de Rudder. Mais il se peut que je me trompe.

 

9.

Il est curieux de voir un gouvernement ; dont certains membres admirent tant les avocats Danton et Robespierre, s'attaquer à l'AJ, (l'Aide Juridictionnelle, je précise, et n'allez pas croire que tous les avocats sont des nantis, loin de là !)

 

10.

Une carte scolaire, si « intelligente » soit-elle, peut-elle tenir face à l'offre du privé ?

 

11.

Sur France Culture, ce matin, « la revalorisation de certains quartiers entraîne la dévalorisation d'autres quartiers. » Puissance du symbolique.

 

12.

L'apprentissage de l'arabe (classique ou dialectal ?) serait-il un implicite de la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires ?

 

13.

Les médecins, le grec, le latin, les avocats ! Ça suffit maintenant, François, tiens-toi tranquille, si tu veux ton scooter pour Noël !

 

14.

Pour la première fois depuis longtemps, le taux de chômage baisse en France. Dont acte. Mais combien d'emplois marchands créés ?

 

15.

Quel dragon, la politique. Plein de mirages, ce souffle là. A vous emporter.

 

16.

« Conserver ce qui vaut ; réformer ce qu'il faut. »

(Disraeli cité par Hervé Mariton ce matin sur France Culture)

 

17.

Précieux comme un numéro de Charlie Hebdo

une réplique de Spinoza

comme le droit d'ouvrir sa gueule

comme un tweet de Fanchon Fourguerolle

 

18.

Comme il croque le réel, des fois, Laforgue, demandant si le «  vent qui s'ennuie », pour se distraire, « retourne-t-il bien les parapluies ? »

 

19.

J'aime bien comme il dit, Laforgue : « Antigone, écartez mon rideau », comme pour voir le Sphinx faire les cent pas sous la pluie.

 

20.

De plus en plus d'énigmes, mais un seul Sphinx, celui qui questionne et qui dévore.

 

21.

Il ouvrit tellement grand sa boooooouuuuuuchhhhhhe que le monde en fut comme éclipsé.

 

22.

Et cette « bouche clownesque » qu'il flanque, Laforgue, à ses « Pierrots », qu'on en suppose tomber des syllabes cocasses.

 

Patrice Houzeau

Hondeghem, le 26 octobre 2015.

Repost 0
Published by PATRICE HOUZEAU - dans ACTUALITES
commenter cet article
8 août 2015 6 08 /08 /août /2015 01:23

MALAISE DANS LA CIVILISATION QU'IL DIT L'AUTRE

1.
Ô bonté reconnaître l'être dans l'étant court-circuite hiérarchies institutions drapeaux et l'enfarinée face du crétin d'en face.

2.
Jolie formule entendue dans la bouche de Michel Onfray sur France Culture : « Le réel n'obéit pas aux majuscules ».

3.
Le pédagogisme, cet humanisme fourvoyé, a pour but réel de faire de chaque élève un citoyen dévoué à la république, c'est-à-dire un esprit malléable et corvéable à merci.
Dit autrement :
J'crains qu'le pédagogisme gribouillé en Père Noël un peu qu'i barbarise pour faire d'nos mômes de bons citoyens dévoués contribuants soumis.

4.
Oui quand même je pense qu'il y a plus en chacun que ce tas d'organes mu par un cerveau conditionné par son milieu et le goût des pistaches.

5.
Jeanne d'Arc avait-elle reconnu l'être en l'étant ? D'où, sur son dada à la pucelle, bel orgueil, grande piété, force d'âme ?

6.
Reconnaître l'être en l'étant, c'est reconnaître la légitimité de cette aspiration de l'humain à être plus qu'une contribution à un projet politique auquel il n'adhère que parce que l'école s'est donné la mission d'en assurer la pérennité.

7.
L'être tire son nom de l'étant. Puis il le partage, ce nom. Et voilà les souffles et les sons qui neigent sur le monde.

8.
Du coup qu'il nous fait, son nom à l'être nous est à la fois familier et inconnu, genre l'anglais quand on le parle pas.

9.
Inconsciemment ou pas, et par une confiance aveugle dans la légitimité du vivre-ensemble, bon nombre de pédagogistes travaillent à une militarisation larvée de la société, sans même se rendre compte que certains d'entre eux seront au nombre des premières victimes de cet humanisme basé sur la soumission de valeurs promulguées par l’État aux dépens de la liberté individuelle et de l'esprit critique.

10.
« Un peuple de moutons finit par engendrer un gouvernement de loups. »
(très belle citation attribuée aussi bien à la lucide Agatha Christie qu'à l'admirable Edward R. Murrow)

11.
Est-ce vrai qu'au moins l'1 des suspects de l'assassinat d'Eva Bourseau est ou a été inscrit en « Maths sup » ? Bizarre. Etrange. Curieux.

12.
Est-ce vrai qu'au moins l'1 des suspects de l'assassinat d'Eva B. est mêlé à un trafic de drogue et est ou a été inscrit en « Maths sup » ?

13.
Vrai ou pas que 2 des suspects du meurtre d'Eva B consomment du « speed » & qu'au - l'1 d'entre eux est ou a été inscrit en « Maths sup » ?

14.
Est-ce vrai qu'au moins l'1 des suspects du meurtre d'Eva B serait ou aurait été inscrit dans un lycée « prestigieux » et même « sélectif » ?

15.
L'étudiante désinvolte et un peu paumée massacrée par des étudiants prometteurs dit-on. Décidément, le niveau monte.

16.
L'étudiante fourvoyée massacrée par des étudiants prometteurs dit-on. Un effet pervers de la massification de l'enseignement supérieur ?

17.
L'étudiante borderline massacrée par des étudiants prometteurs dit-on. Darwinisme ? Auto-régulation de l'espèce ? Dérégulation sociale ?

18.
Moi, je veux bien reconnaître l'être dans l'étant, mais faudrait d'abord qu'il baisse le canon de son fusil lui là l'autre.

19.
Un jour un livre que je l'conclue avec les mots du grand Edward R. Murrow : « Good night, and good luck.»

Patrice Houzeau
Hondeghem, le 8 août 2015.

Repost 0
Published by PATRICE HOUZEAU - dans ACTUALITES
commenter cet article
5 août 2015 3 05 /08 /août /2015 18:58

LA VAMPIRIE DOIT ÊTRE DETRUITE

 

En mémoire de Sir Winston Churchill

 

1.

En ce temps-là, les Vampires portaient la barbe et massacraient tous ceux qui n'étaient point vampires, hommes, femmes, enfants.

 

2.

Les Vampires basaient leur guerre sainte sur un texte dont ils ne comprenaient pas la langue. Aussi disaient-ils n'importe quoi.

 

3.

Ne comprenant pas la langue du texte sacré, ils croyaient ce que le grand Vampire en chef et ses chiens Vampires leur disaient, et voilà.

 

4.

Dialoguer avec la Vampirie ? Autant dialoguer avec Satan, et l'on ne dialogue pas avec Satan, on le combat.

 

5.

Dialoguer avec la Vampirie ? Autant dialoguer avec l'esprit d'Hitler, et l'on ne dialogue pas avec l'esprit d'Hitler, on le dissipe.

 

6.

Ne plus bombarder la Vampirie revient à lui laisser le champ libre, vu qu'ni la France ni les USA ne semblent prêts à intervenir au sol.

 

7.

En bref, étant donné qu'les Vampires, c'est cruel, ces bêtes-là, les présidents français et américains ne voulaient risquer de perdre un seul soldat et les élections suivantes.

 

8.

Il va de soi que tout Français majeur rejoignant les rangs de la Vampirie doit être considéré comme un traître à la patrie, et être jugé comme tel.

 

9.

Ceux qui appellent au dialogue avec la Vampirie n'ont pour moi pas plus de valeur morale que les collabos de la Seconde Guerre Mondiale.

 

10.

Concernant la Vampirie, on me dit que la situation géopolitique est complexe. Mais, par définition, toute crise géopolitique est complexe. Pensez-vous que la situation géopolitique de l'Europe en 1940 n'était pas complexe ? Fort heureusement, Churchill, De Gaulle, Roosevelt et Staline n'ont pas passé leur temps à écouter des experts qui leur expliquaient comment ménager les susceptibilités fascistes et nazies et quel était le sexe des anges dans les Balkans. Quand la France, l'Angleterre, les Etats-Unis et l'URSS ont été agressés, la France, l'Angleterre, les Etats-Unis et l'URSS se sont battus et ont fini par vaincre les forces de l'Axe. Ce sont tous les espoirs démocratiques du Proche et du Moyen-Orient qui sont agressés par la Vampirie, et c'est aussi l'Occident tout entier qui est agressé. Il faut donc être à la hauteur de Churchill, de De Gaulle, de Roosevelt et de Staline, et en finir le plus rapidement possible avec ce monstre qui ne cesse de grandir et finira, si on ne l'arrête, par se répandre comme un incendie à la surface du globe.

 

11.

Enfin, l'on ne me fera pas croire qu'une flotte nombreuse, très nombreuse, très très très nombreuse de drones ne pourrait rapidement porter des coups tels à la Vampirie que cet Etat assassin, en quelques semaines, ne pourrait que se déliter dans le chaos, l'anarchie et la grande misère des vaincus.

 

12.

Pour le coup, dans la guerre à mener contre la Vampirie, ce sont aussi les simples combattants, les vampires sans héritage, qu'il faut viser, d'abord parce qu'il apparaît que beaucoup ont perdu ce qu'il leur restait d'humanité ; ensuite, pour montrer à tout candidat à la guerre sainte des Vampires que l'Occident a et aura pour longtemps encore la maîtrise du ciel et de sa foudre.

 

13.

Dans l'idée de guerre totale, il n'y a pas de cible secondaire. Les Vampires mènent une guerre totale. Ne considérons donc pas la Vampirie comme un Etat ordinaire et n'hésitons pas à faire des exemples chez ses financiers, ses prosélytes, ses sympathisants et empêchons-les - c'est vital - d'exploiter les puits d'or noir dont ils ont pour l'instant le contrôle.

 

14.

Se dire ceci, c'est que nous vaincrons la Vampirie, non parce que nous sommes le « Bien » et eux le « Mal », mais parce que nous aurons la volonté politique, économique et militaire d'éradiquer une des pires organisations de criminels contre l'humanité qui ait jamais existé.

 

15.

Quant au peu d'efforts que la France fait pour éradiquer la Vampirie, il convient de parler non pas de raison d’État, mais de sottise d’État.

 

16.

Pour ce qui est de l'Europe, bah ! nous savons qu'elle n'est qu'une grande lâche qui se cache derrière ses murailles de paperasse.

 

17.

En ce temps-là, les Ottomans oubliaient qu'ils avaient été un empire, et tremblaient devant des Vampires aux dents d'or.

 

Patrice Houzeau

Hondeghem, le 5 août 2015.

Repost 0
Published by PATRICE HOUZEAU - dans ACTUALITES
commenter cet article
16 juillet 2015 4 16 /07 /juillet /2015 12:59

LA PEAU OUI LA PEAU

 

1.

Rappel dans Marianne n°941, p.74 du « principe d'incertitude » de Heisenberg : « On ne peut connaître en même temps la vitesse et la position d'une particule élémentaire. »

 

2.

Le savoir permet ce qu'il n'est pas : la simultanéité.

 

3.

La technologie aurait-elle pour but d'infiniment multiplier les simultanéités ?

 

4.

D'après Milner cité par « Marianne » : « ce sont les savoirs, et eux seulement, qui sont de nature à neutraliser la différence entre forts et faibles. »

Il y faut aussi quelque ruse, non ?

 

5.

Finalement, entre Ulysse et Achille, celui qui remporte la victoire, survit et revient, c'est le plus rusé.

 

6.

On s'étonne que, parfois, sur certains théâtres d'opérations extérieures, certains de nos soldats se comportent comme des pires soudards, voire des écorcheurs. C'est que nous berluons lyrique sur l'abnégation et l'héroïsme en puissance de nos troufions. Mais l'héroïsme, par définition, c'est l'exception.

 

7.

« Il me paraît très regrettable qu'on ne fasse plus aux langues anciennes d'autre place que celle d'un enseignement pratique interdisciplinaire [EPI] » (Danièle Sallenave in « Marianne n°940 », p.20)

 

Oui, que l'on rende sa langue à César et le blabla interdisciplinaire à ceux que Luc Ferry appelle, non sans raison, les « pédagogos ».

 

8.

« Quand on attaque la mère – le latin -, je crains pour sa fille, le français. » (Régis Debray cité par « Marianne n°940, p.19)

 

9.

Entendu un islamologue utiliser l'expression « cheikh-google » à propos du grand mélange de tout ce qu'on trouve sur la Toile concernant l'islam, et dont beaucoup, par-delà les frontières habituelles entre chiisme, sunnisme et wahhabisme, se servent pour se bricoler une identité religieuse.

 

10.

Element de langage utilisé dans les médias pour évoquer daesch : « islamo-fascisme ». Christian Estrosi parle même de « cinquième colonne ».

 

11.

Entendu cette réflexion intéressante et cruellement lucide sur daesch : « Le mot « extrémiste » est un mot de l'occident ; les soldats de daesch ne se voient pas comme des « extrémistes », mais comme des djihadistes, des combattants. »

 

12.

« On doit prendre la religion au sérieux, surtout quand elle disparaît. »

(Emmanuel Todd cité par L'Obs n°2634, p.76)

 

Un peu vite dit, on ne congédie pas l'être aussi facilement que l'on publie un bouquin de sociologie.

 

13.

N'en déplaise à Emmanuel Todd cité par l'Obs de la première semaine de mai 2015, les « caricatures de Charlie » ne s'attaquaient pas à la « religion des plus faibles de la société », mais à la secte du prophète du malheur des autres, celle qui utilise le nom de l'être pour envoyer des enfants de douze ans à la mort.

 

14.

Parlant de la France actuelle, Emmanuel Todd, selon les propos que l'on peut lire dans « L'Obs » n°2634, p.75, aurait dit : « … le pays est devenu inégalitaire, ultraconservateur et fermé ».

 

« inégalitaire » ? : Mais, mon bon monsieur, la France a-t-elle été, ne serait-ce qu'un seul jour, égalitaire ?

« ultraconservateur » ? : Bigre, si la France est actuellement ultraconservatrice, eh bien alors mézigue, je suis tellement à droite que vous tous, du plus rivarol au plus universalo-camarade, vous n'êtes à mes yeux qu'une bande de gauchistes polymorphes.

« et fermé » : Non, non, je vous assure, je vais en Belgique comme je veux.

 

15.

Je ne crois pas que l'inconscient soit une « puissance bienveillante » (je lis ça dans l'Obs) ; moi, je crois que l'inconscient s'en fout.

 

16.

Ce n'est pas en Dieu que croient les gens, c'est aux signes.

 

17.

« les valeurs profondes qui [nous] font agir et qui ne sont généralement pas celles [qu'on imagine] » (Emmanuel Todd, cité in l'Obs n°2634, p.74)

 

Les « valeurs profondes »… tu parles... la peau, oui, la peau…

 

18.

« une authentique dingue tombée par un invraisemblable concours de circonstances dans ces histoires... »

(Renaud / Brouyère, « L'otage des neiges » [la comtesse])

 

19.

Des fois qu'ça serait, l'Histoire, une authentique dingue dégringolée dans le temps et qui nous raconterait des salades.

 

20.

Des fois, quand j'use de ma langue pour écrire politique, il me semble qu'en son manoir des lunes, un lointain chevalier me reproche de déroger.

 

Patrice Houzeau

Hondeghem, le 16 juillet 2015

Repost 0
Published by PATRICE HOUZEAU - dans ACTUALITES
commenter cet article
11 juillet 2015 6 11 /07 /juillet /2015 10:36

BRAVO TSIPRAS !

 

1.

Bravo Tsipras qui a repris l'initiative des propositions ! L'essentiel n'étant pas qu'il soumette la Grèce à une nouvelle et insupportable vague d'austérité, mais qu'il promette de le faire. Ainsi, l'honneur est sauf. Chacun quitte la table des négociations la tête haute. L'Europe peut à nouveau aider la Grèce à accomplir son destin de frontière de l'Occident et, dans les prochains mois, sinon les prochaines années, le gouvernement grec pourra toujours renégocier telle ou telle mesure, puisque l'essentiel n'étant pas que la Grèce rembourse toute sa dette mais qu'elle soit en mesure de le faire, en vertu de l'adage qui veut que l'on ne prête qu'aux riches.

 

2.

Les professeurs d'extrême-gauche me font marrer ! Ne voient-ils pas que tout ce dont ils profitent (vacances à l'étranger, congés payés, journées de travail parfois euh... très courtes, heures supplémentaires, emploi à vie, pauses nombreuses (récréations, trous dans l'emploi du temps) salaires convenables, revenus réguliers, primes diverses,...), c'est au système libéral à la française qu'ils le doivent, les bénéfices du secteur privé servant, via les impôts, à payer les fonctionnaires, et quand les impôts ne suffisent plus, vous savez quoi ? L’État a alors l'obligeance d'emprunter sur les marchés, c'est-y pas beau ?

 

3.

Vous pouvez toujours critiquer le système bancaire (certes perfectible et certes nécessairement à la limite) mais songez que vous n'avez guère le choix : ou les banques, ou la mafia.

 

4.

Je me demande ce que mes chers collègues enseignants, naguère très favorables à l'entrée de la Turquie dans l'Union européenne, pensent du fait que la Grèce (pays chrétien, démocratique et inventeur de la démocratie) a failli couper les ponts avec l'euro et nous.

 

Patrice Houzeau

Hondeghem, le 11 juillet 2015.

Repost 0
Published by PATRICE HOUZEAU - dans ACTUALITES
commenter cet article
26 juin 2015 5 26 /06 /juin /2015 14:21

OUI, LIBERALE MA POMME, JE SIGNE, PERSISTE

A mon avis, ce n'est qu'en libérant la production que l'on pourra ouvrir les frontières aux migrants. La libération de la production augmenterait les besoins en main d’œuvre. Certes, les risques de surchauffe économique sont si nombreux que la prudence politique paralyse toute volonté d'alléger sérieusement les contraintes qui pèsent sur bon nombre de secteurs d'activité. Cependant, nous n'avons guère le choix : ou nous étoufferons sous le poids du chômage de masse,ou nous nous battrons debout, en assumant nos responsabilités. La solution chrétienne du partage des richesses (cette parenthèse dans la pensée que l'on appelle « socialisme » n'étant jamais qu'un avatar laïque du christianisme) est évidemment généreuse, mais utopique. Qui accepterait longtemps de travailler beaucoup pour nourrir des gens qu'il ne connaît pas et dont il ne partage pas les valeurs ?

Patrice Houzeau

Hondeghem, le 26 juin 2015

Repost 0
Published by PATRICE HOUZEAU - dans ACTUALITES
commenter cet article

Recherche