Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mai 2013 3 15 /05 /mai /2013 09:04

SOURIS DES ASTRES CHAUVES

 

1.
Je ne songe souvent aux femmes que je connais qu'occupées à m'aboyer dessus.

 

2.
J'aime beaucoup les musiciens amateurs. Tant de constance, tant de bonne volonté pour aller massacrer des chefs d'oeuvre. C'est admirable.

 

3.
"Et dégonfler mon coeur crevé de sanglots sourds"
(Jules Laforgue, Excuse mélancolique)

 

Façon cornemuse, le palpitant, cornemuse chue, qu'en finit pas de la mugir, sa dernière note. Musicalement, je sais pas si c'est possible, mais c'est marrant. En tout cas, moi ça me marre. Vous me direz, Houzeau, c'est bien connu, i rigole pour un rien. Tout à fait, même que c'est la fée comique qui m'a gondolé au berceau.

 

4.
"Les mondes penseurs s'errant au Soleil !"
(Jules Laforgue, Complainte des mounis du Mont-Martre)

 

Dans l'espace, elles passent... têtes pensives, les mondes... tournent sur elles-mêmes... toupies qui cogitent... pour la Terre, c'est tout vu, ses pensées à la tête de fantômas, c'est nos pommes.

 

5.
J'entends aujourd'hui à la radio qu'il paraît qu'il y a une vidéo qui circule sur Internet montrant un rebelle en Syrie occupé à porter à sa bouche des bouts de foie et de coeur arrachés à des soldats qu'il vient d'égorger. Certains en concluent qu'il ne faudrait pas livrer des armes à une si sanglante rébellion. Hyprocrisie ! Les guerres révèlent toujours des monstres qui, en temps de paix, entament tôt ou tard une carrière de tueur en série. Cela ne signifie évidemment pas que l'ensemble des rebelles syriens passent leur temps à manger foie et coeur de leurs ennemis, lesquels sont aussi syriens qu'eux. Il convient donc que les grandes puissances se mettent d'accord pour mettre fin, d'une manière ou d'une autre, à ce conflit qui n'en finit pas de pourrir. Aider la rébellion en lui livrant des armes me semble une option sérieuse. Bien qu'évidemment, la Russie, n'est-ce pas, quel souci ! Du reste, est-on sûr que toutes les options politiques ont été exploitées ? En fait, nous autres, occidentaux consommateurs d'informations, nous ne savons de la Syrie que ce que les médias veulent bien nous en dire, que ce que les Maîtres à penser et autres donneurs de leçons nous martellent dans leurs éditoriaux. En fait, on ne sait rien des Syriens.

 

6.
La guerre, un serment d'ivrogne, un jamais plus qui revient toujours.

 

7.
Utiliser la métaphore du "camp de concentration déguisé en Luna-Park" pour parler du libéralisme économique est une connerie. C'est au contraire dans les pays où l'on nie le lien entre libéralisme économique et libéralisme politique que se multiplient les contrôles, les camps d'internement, de rééducation, de concentration.

 

8.
Je ne doute pas que la Chine actuelle soit le modèle secret de bien des conservateurs. Un Etat qui allie toute la puissance du parti unique à la liberté des marchés, quel rêve pour un assoiffé de pouvoir !

 

Patrice Houzeau
Hondeghem, le 15 mai 2013

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche